Quand le corps dit non ... que dit l'esprit ? (Brochure gratuite à commander)

Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Anne Jeger, Notre partenaire psychologue clinicienne, répond répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Ecrivez-lui ici: jegeranne@hotmail.com ou au 076 373 98 26

Infertilité, le corps en panne?L’infertilité inexpliquée:  quand le corps dit non…que dit l’esprit?

 

Anne Jeger, psychologue clinicienne et thérapeute.
Elle assure le suivi de couples infertiles,
de femmes vivant leur grossesse avec difficultés,
et de couples traversant un deuil périnatal.

 

 

 

Infertilité inexpliquée
Dans 10% des cas, malgré les méthodes actuellement disponibles, aucune raison médicale ne peut expliquer l'infertilité de ces couples.

Quand le corps dit non… que dit l’esprit?
Dans notre société, «réussir» est capital. Réussir pour soi mais aussi pour les autres, dans tous les domaines: personnel, familial, professionnel, social, etc. Réussir augmente la confiance en soi, renforce l’estime de soi et donne en retour la reconnaissance des autres qui nous valorisent.
Dans le cas contraire, l’échec peut être destructeur. Réussir est donc exigeant. 
 

Dans le domaine de la procréation, «réussir à faire un enfant» l’est tout autant.
Fonder une famille est un projet naturel de couple. Mais quand le projet n’aboutit pas, le couple se trouve face à un sentiment d’échec, d’impuissance, face à la tristesse, la colère, et la honte parfois de ne pas être «comme tout le monde». Les couples dits «féconds» peuvent prévoir la conception de leur futur enfant à quelques mois près. Les couples infertiles ne le peuvent pas. Et l’absence de l’enfant tant désiré n’en est que plus douloureux.

  • Sur les plans psychologique et émotionnel, la non fécondité est facteur de stress, amplifié par les pressions sociale, familiale et médicale.
    Le stress, ainsi que des causes psychologiques plus profondes, peuvent entraver le processus de fécondité. Les mois passent sans l’heureuse nouvelle. Et au fur et à mesure que le temps s’écoule, la pression est de plus en plus grande. Et plus la pression est forte dans la volonté d’avoir cet enfant, plus les hormones responsables de la fertilité peuvent être perturbées. Et il se peut que l’ovulation n’ait pas lieu ou que l’ovule fécondé ne parvienne pas jusqu’à l’utérus. Le stress agit également sur la fertilité masculine. La qualité du sperme peut chuter temporairement.
      
  • Ce cercle vicieux conduit à un paradoxe intolérable: "Je désire un enfant, je n’y arrive pas, je stresse, mon désir devient une obsession, et mon mal-être, à la fois physique et psychique, bloque ma fertilité".
      

Pourquoi le corps dit-il NON? Le sentiment de culpabilité est souvent ressenti par la plupart des femmes et des couples infertiles. Il est insupportable d’entendre que le désir est tellement fort que la femme n’arrive pas être enceinte ou que cet enfant tant désiré est peut-être psychologiquement refusé. Il est aussi insupportable de penser que la stérilité diagnostiquée représente un grave traumatisme pouvant entraîner un blocage physiologique et que les traitements médicaux proposés sont une épreuve dont il faut comprendre les répercussions psychologiques.
Dans cette réflexion complexe, il est primordial que le couple puisse s’interroger sur son désir d’enfant : désir du couple de devenir parent, désir de chaque individu, degré de sa douleur personnelle.
L’équipe médicale est un partenaire dans ce parcours du combattant. Proposer un espace de parole est fondamental pour soutenir le couple, entendre sa souffrance, et prévenir des difficultés psychologiques sérieuses.

    

Article tiré de la brochure "Infertilité, le corps en panne?"
Elaborée en collaboration avec le Docteur Lysek, gynécologue et Maître Jeanine De vries, avocate.

 

Note de l’auteure: La prise en charge du problème d’infertilité des couples doit être pluridisciplinaire car il me semble incontournable de prendre en considération la personne dans sa globalité, ce qui implique entre autre ses dimensions physique, psychologique et spirituelle. Il arrive que les causes de l’infertilité restent inexpliquées. C’est un mystère qu’il faut pouvoir accueillir pour continuer la vie et trouver d’autres espaces de fécondité. Cela demande du temps, beaucoup de douceur et d’amour pour soi-même… Anne Jeger

Vous pouvez vous procurer la brochure complète au cabinet de Madame Jeger, Place de la Riponne 3 à Lausanne (entre 14h et 17h), ou en envoyant une enveloppe timbrée (format C5 - 1.10.-) à la même adresse.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

Autres adresses
A lire
Nos partenaires