Engagement conjugal

Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Anne Jeger, Notre partenaire psychologue clinicienne, répond répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Ecrivez-lui ici: jegeranne@hotmail.com ou au 076 373 98 26

Article écrit Anne Jeger, psychologue clinicienne
partenaire du site www.lafamily.ch 
Elle accompagne enfants, adolescents et adultes confrontés à la 
séparation

Il y a quelques jours, je demandais à une connaissance s'il avait eu des relations longues avant sa compagne. Il me répond : "Oui, une de 3 ans, et une de 2 ans". Une relation longue de 3 ans...? Je me suis dit que l'époque des contrats à longue durée indéterminée (CLDI) était révolue.
Quand on pense à nos grands-parents ou peut-être même à nos parents, dont la relation conjugale a pu durer 30, 40 voire 50 ans, où en sommes-nous aujourd'hui ?
Pas de généralités bien sûr, car il y a des couples qui durent encore à notre époque - même chez les quadragénaires mariés à 25 ans.

Mais, l'engagement conjugal est-il lié à la longévité d'un couple ?
Autrement dit, être engagé signifie-t-il perdurer dans une relation ?
Peut-on être en couple depuis 20 ans et être désengagé depuis 10 ans ?

Selon moi, s'engager dans une relation c'est décider de se lier, d'un commun accord (par un contrat tacite ou légal), puisqu'on est deux, avec la personne aimée, en restant fidèle à soi-même tout en désirant ardemment découvrir la culture insulaire de son partenaire.
Cela apparaît comme une évidence de s'engager à deux mais il arrive que dans un couple une seule personne s'engage. Car s'engager peut faire peur. Peur d'être contrôlé, privé de liberté, peur de se perdre, de s'oublier, etc.
C'est pourquoi il est rare que deux partenaires soient prêts au même moment. Et puis, l'engagement n'est pas toujours pris à l'issue d'une longue réflexion mais va dépendre pour certains de l'emménagement dans un même appartement ou de la conception d'un enfant; pour d'autres, de l'achat d'un bien commun ou d'un mariage.
Néanmoins, tout cela peut se faire sans engagement avec ou envers l'autre. On peut aussi le faire pour soi : se rassurer, répondre à ses idéaux, ne plus rester seul, etc.

Par conséquent, s'engager implique de réfléchir. À quoi ? A ce que cela signifie pour soi et pour l'autre. Car si l'engagement commence par un malentendu, cela promet beaucoup d'incompréhensions. Autant être bien au clair dès le départ et donc d'en discuter, cartes sur table.

S'engager veut dire aussi gager sur soi et gager sur l'autre. Je compte sur toi et tu peux compter sur moi. Je t'ai choisi-e.

Dans le fond, il me semble que l'engagement conjugal peut être tout aussi important dans une relation de courte durée que dans une relation longue si on s'implique honnêtement dans le but de vouloir le bien de l'autre (avec tout ce que cela demande d'attention, d'écoute, de tolérance, de respect des différences, etc) et surtout de le "tirer vers le haut "
Scott Peck, psychiatre, écrivait " Aimer c'est la volonté de se dépasser dans le but de nourrir sa propre évolution spirituelle ou celle de quelqu'un d'autre".

Ceci implique aussi de l'interpeler, le bousculer, le faire réfléchir, le soutenir ...toujours avec bienveillance. Pour lui. Pour elle. Et pas pour moi.
J'admets, cela demande d'être mature et conscient, et de savoir parler de soi, partager ses pensées, ses émotions, ses besoins.
Des séances en couple sont parfois utiles.

Quant à la question des sentiments amoureux, ils évoluent bien sûr, ça on le sait. Ils se transforment avec le temps, s'approfondissent ou pas, deviennent si ténus qu'on n'y croit plus, s'éteignent, meurent...s'allument à nouveau car il restait quelques braises après la tempête...ou alors l'un des deux a entretenu les flammes aussi petites furent-elles.

S'engager conjugalement signifie pour résumer (cela n'engage que moi :-) de décider consciemment de prendre le risque de se lier à un-e autre quelque soit la durée de la relation, en vue d'être à ses côtés, pour partager sa vie, avec tout ce que cela implique et mentionné plus haut, pour le meilleur et...
La suite de l'histoire, vous la connaissez.
Autre sujet !

Cet article vous a interpellé, vous vous posez des questions ? Posez votre question à info@lafamily.ch, Anne Jeger, psychologue, vous répondra.

Nos adresses préférées

> Vevey

Véronique Prades
Thérapeute de couple - Conseillère conjugale - Coach personnel

Consultation de couple, conseil conjugal, coaching de couple et coaching personnel.
Thérapie de couple à Vevey

> Villeneuve

CHANGE - Centre Art du changement

Le centre Art du changement est un centre de référence en Suisse romande pour des formations et consultations psychologiques selon l’approche systémique et stratégique de Palo Alto.

> Lausanne

Thérapie de couple/Couple Counselling/Terapia de parejas ACTC

Consultations de couple en français, anglais et espagnol.
Rendez-vous possible en début et fin de journée.
Thérapie de couple: conflits de couple, arrivée d'un enfant, conflits au sujet de l'argent...

Autres adresses
A lire
Nos partenaires