Alcool, que représente ce que nous buvons?

Notre expert
Alcool, que représente ce que nous buvons?

La première apparition de l'alcool a peut-être eu lieu dans la région sumérienne, dans l'antique Mésopotamie, dès après l'invention de la poterie, et probablement de façon fortuite, après oubli à l'air libre d'un jus de raisin qui a fermenté. Quelques habitants de cette région ont bu de ce jus pour la première fois alcoolisé et ont ressenti un effet jusqu'alors inconnu qu'ils ont interprété comme venant des dieux.

Ainsi, lorsque nous ouvrons une bonne bouteille de notre terroir, nous buvons une boisson issue de notre terre, de nos racines culturelles, mais cette boisson contient aussi de l’alcool.

Or, quelqu’en soit la dose consommée, notre corps considère l’alcool comme un produit toxique, c’est à dire un produit qui demande un effort supplémentaire de transformation par le foie (organe détoxificateur) pour pouvoir être éliminé par rapport aux éventuels apports constructifs et constitutifs de l’organisme.

Chaque fois que nous ouvrons une bonne bouteille, nous consommons donc aussi un produit toxique.

Si d'après le dictionnaire, le mot toxique signifie poison et perturbe l'organisme, pourquoi certaines personnes en consomment-elles régulièrement ou occasionnellement?
Au-delà du goût, n'est-ce pas parce que ces produits ont également des effets tels qu'ils donnent envie de renouveler leur absorption, le consommateur annulant consciemment ou non le danger qu'ils représentent pour son organisme?

Celui qui les absorbe change ainsi la perception qu'il a des choses qui l'entourent et de lui-même.
Il modifie son vécu. C'est là tout l'aspect psychotrope de l'alcool.
L’alcool est, entre autre,  un excellent médicament contre les angoisses.

Ainsi, se dégage cette notion capitale: l'alcool est un toxique dont les effets néfastes sont plus ou moins connus et dénoncés, mais l'alcool est aussi et surtout un psychotrope, cette substance-miracle qui change instantanément la perception des choses et de celui qui en consomme.

Quoi donc d'étonnant que les hommes aient de tout temps et en tous lieux consommé ces substances psychotropes-toxiques capables d'améliorer leur ordinaire et de les rendre presque semblables aux Dieux

Que représente ce que nous buvons?

Ce n'est pas toujours très facile d'apprcier la quantité d'alcool qu'on boit lors d'une soirée ou au quotidien.
1 verre par jour c'est bien? C'est trop? Une bière c'est beaucoup?

Quelle est la limite dangereuse à ne pas dépasser?

  • Pour les femmes: 2 à 3 boissons-standard, 3 à 4 fois par semaine
  • Pour les hommes: 3 à 4 boissons-standard, 3 à 4 fois par semaine

Trop, c’est combien ?

  • Pour les femmes: plus de 3 boissons-standard par jour
  • Pour les hommes: plus de 5 boissons-standard par jour

1 boisson standard représente:

  • 1dl de vin blanc
  • 1dl de vin rouge
  • 3 dl de bière normale
  • 1 eau-de-vie (0,2dl)

2 boissons standard représentent:

  • 1 grande eau-de-vie (0,4dl)
  • 5 dl de bière normale

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Chavannes-près-Renens

Croix-Bleue - Le Point Bleu

Magasin de seconde main et service de débarras

> Chavannes-près-Renens

Croix-Bleue romande, section vaudoise

SOS alcool 24h/24h 0848 805 005 // Pour ne pas rester seul avec une difficulté en lien avec l'alcool

> Tramelan

Espoir Tramelan

Mouvement bénévole qui organise des camps pour faire vivre aux enfants et adolescents une semaine trépidante avec d'autres jeunes de leur âge. Un accent particulier est mis sur la promotion de la vie saine.

Contact: 077/474.10.45, lundi de 18h à 20h et mercredi de 18h à 20h

> Lausanne

Fondation Vaudoise contre l'Alcoolisme - FVA

Les professionnels de la FVA sont à votre écoute et vous proposent un accompagnement ambulatoire en alcoologie adapté à votre situation.
Ils développent des programmes de prévention et de réduction des risques répondant aux besoins actuels.

> Genève

Stop-alcool.ch

Aides et conseils pour les consommateurs d'alcool et leur entourage
Consommé avec modération, l'alcool constitue une source de plaisir, mais on se retrouve parfois désemparé(e) face à un problème de consommation excessive.

Ce site vous accompagne et vous informe sur les risques et les prises en charge possibles. Il vous propose une aide et des conseils personnalisés, ainsi que la possibilité de dialoguer.

A lire
Nos partenaires