Notre expert

Article écrit en collaboration avec le Centre de prévention de l'ALE

Vous vous posez des questions, vous aimeriez avoir des réponses, posez votre question ici ....

Côté victimes (et d’après vos chiffres), peut-on prétendre qu’une avocate est moins exposée qu’une vendeuse ou qu’une mère de foyer à la violence domestique?
   

Toutes les femmes peuvent se retrouver exposées à la violence, quelque que soit leur formation et leur appartenance socio-économique. Cependant, les femmes qui ont un réseau social soutenant et des possibilités de subvenir elles-mêmes à leur indépendance économique ont beaucoup plus de chances de sortir du cycle de la violence rapidement.
  
Nous observons que les hommes qui font appel à nous ont très souvent des conjointes qui cumulent ces deux critères:
aide extérieure et autonomie financière.

Ces deux ressources permettent à ces femmes de maintenir la «pression» sur leur conjoint pour qu’il s’investisse durablement dans une démarche de changement.
Pour les autres femmes, il est beaucoup plus difficile de rendre une éventuelle séparation crédible et effective.

Commentaires





Partager:
A lire
Nos partenaires