Maltraitance: facteurs de risques

Notre expert
Maltraitance: facteurs de risques

Les facteurs dits «de risque» sont des éléments de la vie familiale, sociale et personnelle dont la présence chez les responsables de l’enfant sont susceptibles d’augmenter le risque de maltraitance pour celui-ci.

Maltraitances et violences, abus sexuels, coups et violences verbales sur les enfants. Des aides et des pistes de réflexion, du soutien pour les parents.


Le risque est calculé en comparant, à type de maltraitance et degré de gravité égaux, des groupes dont les caractéristiques démographiques sont différentes, afin d’évaluer la corrélation entre ces caractéristiques et la fréquence de la maltraitance. Si une famille possède quelques-unes de ces caractéristiques, cela ne veut pas dire qu’elle sera maltraitante, mais que le risque de maltraitance est statistiquement augmenté.
Il faut noter qu’une partie des caractéristiques, en particulier celles du domaine de la santé mentale, des antécédents et de l’éducation reçue, ne sont pas accessibles facilement, et ne seraient pas utiles si l’on espérait en faire des instruments de repérage. Ce n’est qu’après un évènement que l’on peut en prendre note. Mais on en tient compte dans la prise en charge, et dans l’évaluation du risque de récidive. Tous ces facteurs de risque n’ont pas non plus, tous le même « poids ».

Suite à un travail prémonitoire sur l'aspect social de la maltraitance (Gelles, 1975), un des modèles les plus prometteurs est celui élaboré dans les années 90 par Garbarino, dit modèle "écologique".

Les facteurs de risque validés actuellement sont les suivants :

  • antécédents de sévices chez les parents
  • antécédents d’abus sexuels chez les parents
  • jeunes parents (moins de 20 ans)
  • gémellité/surcharge familiale
  • filiation particulière

  • retard mental de l’enfant
  • prématurité
  • antécédents de traumatisme
  • troubles du comportement
  • maladie chronique/troubles physiques
  • discontinuité des soins maternels durant la première année
  • troubles de la relation précoce
  • séparation d’avec les parents après 1 an

  • attentes parentales inappropriées
  • principes éducatifs punitifs
  • psychopathologie parentale sévère

  • toxicomanie / ex-toxicomanie
  • alcoolisme

  • famille monoparentale
  •  isolement social
  • violences intra-familiales
  • difficultés socio-familiales
  • difficultés économiques
  •  chômage

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Berne

Amnesty International

Organisation non-gouvernementale internationale et mouvement mondial de défense des droits humains comptant plus de 7 millions de membres et de personnes actives dans tous les continents.

> Suisse romande

Ligne d'aide et d'écoute des enfants, des jeunes et des parents - 147

La ligne d'aide 147 de pro juventute dispense des conseils gratuits aux enfants et aux jeunes qui se trouvent en situation difficile. Par téléphone ou par SMS le n° 147 fonctionne 24h/24 et 7j/7 dans toute la Suisse, dans les 3 langues nationales. Confidentialité et gratuité garantie.

Un partenariat entre Projuventute et des permanences qualifiées.

A lire
Nos partenaires