Maltraitance infantile: Historique

Notre expert
Maltraitance infantile: Historique

La maltraitance infantile était largement connue et pratiquée aux siècles passés, mais pas reconnue socialement, particulièrement la maltraitance sexuelle, quand elle n'a pas été ritualisée (excisions, circoncisions, pratiques " religieuses " ou coutumières, etc.).

A Londres au siècle passé, le 80% des enfants illégitimes que l'on confiait à des nourrices mourraient. Platon est l'un des premiers qui a laissé dans l'histoire une trace différente, et conseillait en 400 avant J.-C. aux maîtres d'école de se servir du jeu plutôt que de la contrainte pour instruire les enfants. Mais les périodes de répit étaient brèves, et les enfants sont restés longtemps la propriété du chef de famille, qui avait droit de vie ou de mort. Les meurtres de nourrissons restent en pratique dans certaines traditions, et expliquent dans certaines régions un rapport filles/garçons différent de celui du reste du monde (encore actuellement !), alors que les guerres civiles ont un effet en sens inverse dans d'autres régions. En 1871 a été fondée a New York l'association pour la prévention de la cruauté envers les enfants. En 1909 était organisée la première conférence de la Maison Blanche pour l'étude et la prévention de la mortalité infantile.

 

Du point de vue médical, Ambroise Tardieu, professeur de médecine légale à Paris a décrit en 1868 à partir de résultats d'autopsie le syndrome des enfants battus. La même année, Athol Johnson, à l'hôpital des enfants malades de Londres, attire l'attention sur la fréquence des fractures répétées chez les enfants, qu'il attribuait au rachitisme, fréquent à cette époque (mais nous savons maintenant que c’était des enfants maltraités). Une statistique faite à Londres en 1870 dénombre 3926 enfants de moins de 5 ans décédés de mort violente, dont 200 sont attribués à des homicides involontaires, 95 au manque de soins et 8 au froid.

En 1946, John Caffey fait part des premières observations concernant l'association inexpliquée d'hématomes sous duraux et de modifications anormales au niveau des os longs diagnostiqués au rayons X. Avec Silvermann, autre médecin, ils identifient clairement la nature traumatique de ces lésions. En 1995 parait dans une revue américaine importante un article sur ces constatations, article qui porte comme titre "L'importance des lésions squelettiques semblables aux lésions d'origine traumatique chez l'enfant". En 1961 la réunion de l'Académie nationale américaine des pédiatres a choisi, pour l'un des thèmes de discussion, celui du « syndrome des enfants battus ».

Mention doit être faite des importants travaux de Kempe, réfugié aux USA dès la montée du nazisme en Allemagne, qui a le premier développé des recherches sur le thème de la maltraitance.

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Berne

Amnesty International

Organisation non-gouvernementale internationale et mouvement mondial de défense des droits humains comptant plus de 7 millions de membres et de personnes actives dans tous les continents.

> Suisse romande

Ligne d'aide et d'écoute des enfants, des jeunes et des parents - 147

La ligne d'aide 147 de pro juventute dispense des conseils gratuits aux enfants et aux jeunes qui se trouvent en situation difficile. Par téléphone ou par SMS le n° 147 fonctionne 24h/24 et 7j/7 dans toute la Suisse, dans les 3 langues nationales. Confidentialité et gratuité garantie.

Un partenariat entre Projuventute et des permanences qualifiées.

A lire
Nos partenaires