Notre expert
Futurplus - Julie Ruegg
Scolarité 1ère - 8e

Questions scolaires 1ère - 8ème ► Julie Ruegg, conseillère pédagogique répond gracieusement aux questions que vous vous posez concernant la scolarité de vos enfants.
Posez vos questions, c'est gratuit !
Aider son enfant à mieux apprendre, c'est possible!

Devoirs à la maison et découragement

Votre enfant est démotivé et découragé à l'heure des devoirs? Il fait de la résistance, et vous parlez de "combat quotidien", de "stress" ou d'"angoisse", lorsqu'il rencontre des difficultés?     

Pour éviter l'épreuve de force, il faut tout d'abord s'interroger sur son style d'accompagnement. Il ne s'agit pas de culpabiliser, mais d'en prendre conscience. Pour vous aider, Corref organise, en partenariat avec l'association des parents d'élèves (Apé-Vaud), la formation "Aider son enfant à mieux apprendre"

Dans un monde idéal, de retour à la maison après l'école, notre enfant rangerait immédiatement ses affaires, prendrait son goûter (une carotte et un fruit) sans avoir oublié de se laver les mains, puis irait dans sa chambre (parfaitement rangée), prendrait son carnet où sont notés tous ses devoirs, s'assiérait à son bureau (top nickel), sortirait tout le matériel nécessaire (jamais de photocopies oubliées à l'école!) et ferait ses devoirs sans se distraire ni demander des explications car tout aurait été expliqué et compris...  
           
Malheureusement, d'après nos expériences d'enseignantes, formatrices et mères de famille, l'accompagnement des enfants dans leur scolarité et plus particulièrement dans les devoirs à domicile ne ressemble pas toujours à cette vision idéale.
C'est ce qui nous a motivés à mettre sur pied le cours "Aider son enfant à mieux apprendre", en collaboration avec l'Apé-Vaud.
         
Depuis des années, on ne cesse de s'interroger sur l'intérêt de donner des devoirs à domicile ainsi que sur leur quantité et leur nature. Nous entendons bien les questions et les mécontentements des parents. Mais, dans ce domaine, nous ne pouvons que conseiller le dialogue avec les enseignants et leur rappeler le rôle important de l'Apé.  
         
Les parents sont de toute façon très impliqués dans la scolarité de leur enfant. Face à la quantité de livres, cours et autres coachings concernant ce sujet, il est tentant de rêver d'une méthode "clés en main" qui marcherait à chaque coup et avec chaque enfant, ...exactement comme il est tentant de croire à un régime miracle qui nous permettrait de nous empiffrer de sucreries et hot dogs tout en gardant une silhouette de rêve!  
         
Pariez plutôt sur une stratégie des "petits pas", la seule, selon nous, qui peut assurer un changement durable. Grâce aux outils inspirés de différentes approches expérimentés pendant le cours puis à domicile avec les enfants, et aux échanges avec les autres participants, les parents se sentent moins seuls, à la fin de la formation, plus sereins, capables d'aborder avec plus de confiance et d'efficacité le suivi des devoirs. Parfois, ils nous avouent même y trouver du plaisir! 

Quelques exemples?

Souvent le parent se glisse dans la peau d'un enseignant.
Parfois les difficultés de l'enfant font resurgir son vécu scolaire, parfois douloureux.
Ou encore le parent aura tendance à proposer une méthode qui a marché pour lui-même (ou pour l'aîné) mais inadaptée à l'enfant.
Il s'agit aussi de s'interroger sur les besoins, le rythme, le style d'apprentissage de notre enfant, qui peuvent être très différents des nôtres. On réalise que le rôle du parent n'est pas d'enseigner, mais d'encadrer, guider, proposer, soutenir, encourager et accompagner progressivement l'enfant vers l'autonomie, comme on le fait dans tous les autres domaines de l'éducation.  

Dès son plus jeune âge, on peut impliquer l'enfant dans l'instauration d'une routine et d'une planification des devoirs qui tient compte tant des préférences de l'enfant que des exigences de l'école et des contraintes familiales. Pour éviter le cercle vicieux de la démotivation et du découragement, tout particulièrement en cas de difficultés importantes, il est conseillé d'établir des mini-objectifs de changement. En effet, chaque succès, même minime, encourage à persévérer, et enclenche le cercle vertueux de la confiance en soi et de la réussite.  
     
Plus facile à dire qu'à faire, dites-vous? Certes.

Mais notre formation "Aider son enfant à mieux apprendre", qui se déroule sur six semaines, permet d'essayer, de se tromper d'ajuster le tir avec l'aide bienveillante de la formatrice et des autres parents afin de découvrir les outils les plus adaptés à son enfant, à sa manière d'apprendre et à ses talents. Car, pour citer Einstein, "Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide".  

Paola Vezzani, Responsable pédagogique à Corref

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires