Consultation en Psycho Sexologie Positive

Dans cette rubrique

Consultation en Psycho Sexologie Positive

Notre expert

La thérapie conjugale positive ou conseil conjugal positif

Un article proposé par Yvon Dallaire, M. Ps., Psychologue et auteur

 

Qu’est-ce qui distingue la thérapie conjugale positive des thérapies conjugales classiques?

Comme son nom l’indique, la thérapie conjugale positive met l’accent sur ce qui fait d’un couple un couple heureux à long terme alors que les thérapies conjugales traditionnelles mettent l’accent sur la communication pour la résolution des conflits et des difficultés du couple.

La toute nouvelle thérapie conjugale positive s’est développée en parallèle avec la toute nouvelle thérapie sexuelle positive. Ces deux thérapies, complètes en elles-mêmes et complémentaires, forment les deux branches de ce que nous appelons la psycho-sexologie positive.

Trois vagues ont marqué l’évolution des thérapies psychologiques. La première vague stipule qu’il faut remonter à l’origine du problème pour pouvoir s’en libérer et créer un meilleur présent et un meilleur avenir ; la psychanalyse en est la meilleure représentante. C’est une approche à long terme, axée sur les pathologies et où les clients (patients) reçoivent des étiquettes négatives (névroses et psychoses).

La deuxième vague s’est développée en Amérique du Nord pendant les années 50 et 60. Elle se concentre sur différents systèmes interactionnels pour expliquer l’émergence et le maintien des problèmes humains. L’approche systémique résume bien cette deuxième génération de thérapeutes dont le rôle est de repérer les dysfonctionnements du système et de prescrire des interventions stratégiques. C’est une approche  moins normative, moins pathologique, interactionnelle, orientée sur l’ici et maintenant et l’expression de soi. 

Pour les tenants de la troisième vague, peu importe l’origine des problèmes et la dynamique des cercles vicieux, il est possible d’aller au-delà du passé et du présent pour se concentrer sur l’avenir. Les thérapeutes de cette troisième génération mettent alors l’accent sur les ressources et les compétences de l’individu et non sur la maladie, les faiblesses ou les échecs. C’est une thérapie brève axée sur la collaboration avec le client (patient), lequel devient l’expert et le cadre de référence du thérapeute. La psychologie positive et holistique semble être l’avenir de la psychothérapie et de la sexothérapie modernes.

La thérapie conjugale positive s’inscrit dans cette troisième vague: c’est une thérapie court terme axée sur les ressources du couple et sur les solutions. Le thérapeute écoute les plaintes et les difficultés du couple, mais énergise les solutions plutôt que d’analyser les problèmes en profondeur. Le thérapeute pose des questions sachant que les membres du couple qui consulte possèdent les ressources nécessaires pour trouver «leurs» solutions.

Grosso modo, le conseiller conjugal positif encourage le couple à :

  1. continuer de faire ce qui fait qu’ils sont toujours ensemble malgré les difficultés et les crises inévitables, et de le faire encore plus ;
  2. cesser de faire ce qui fait qu’ils se retrouvent en thérapie ; et
  3. trouver de nouvelles stratégies pour mieux satisfaire les besoins respectifs légitimes des deux membres du couple.

La thérapie conjugale positive recherche «ce qui fonctionne» pour chaque couple plutôt que le pourquoi et le «comment le dire».

 

La thérapie conjugale positive ou conseil conjugal positif repose sur de nombreux postulats:

  1. Le couple est un creuset pour générer des crises et non pour rendre heureux
  2. La majorité des conflits de couple sont insolubles; d’où la nécessité de négocier des ententes à double gagnant.
  3. C’est la façon dont les couples gèrent les problèmes insolubles et transcendent les crises qui constituent le critère pronostic de l’évolution du couple; d’où la nécessité de puiser dans les forces des membres du couple.
  4. Chaque membre du couple doit prendre la responsabilité à 100 % non seulement de son bout de la relation, mais aussi de l’ensemble de sa vie: professionnelle, parentale, sociale et privée.
  5. Les membres des couples heureux ont développé une intelligence émotionnelle conjugale qui ne laisse pas les émotions dites «négatives» prendre le dessus sur leur amour: ils se disent cinq fois plus de compliments que de reproches.
  6. Ils ont mis les quatre cavaliers de l’Apocalypse à la porte : critique, défensive, mépris et dérobade.
  7. Chaque couple heureux crée sa propre culture conjugale.
  8. À l’amour et la bonne foi, ils ajoutent la connaissance des petites différences homme – femme et des dynamiques conjugales (souvent inconscientes) et ils savent que le bonheur conjugal nécessite de nombreux efforts.
  9. Parler des problèmes entretient les problèmes, d’où l’importance de se projeter dans un futur sans problèmes.
  10. On peut apprendre à être heureux, seul(e) et en couple.
  11. Le couple est composé de trois éléments (toi, moi et nous) et chacun possède ses propres caractéristiques et dynamiques, d’où la nécessité de rencontres individuelles et de couple.
  12. Le thérapeute conjugal positif utilise l’hypnose consciente comme outil thérapeutique.
  13. Les membres des couples heureux gèrent le paradoxe de la passion.
  14. L’amour est une décision.

La méthode de la thérapie conjugale positive est donc davantage psychopédagogique que psychothérapeutique. Elle comporte à la fois une dimension pédagogique, psychologique et expérientielle ou comportementale. En se sens, elle se rapproche davantage de la thérapie émotivo-rationnelle ou cognitivo-comportementale (TCC). De nombreuses stratégies comportementales peuvent, à la demande du couple-client, être proposées.

Les psycho-sexologues formés en Psycho Sexologie Positive de votre région (voir liste plus bas)

Plusieurs de ces concepts sont tout à fait nouveaux et vont à l’encontre de croyances longtemps entretenues par les tenants de la première et seconde vague de thérapeutes. Toutefois, les recherches actuelles de la psychologie moderne prouvent leur bien-fondé par des données probantes. Il s’est écrit depuis quelques années plus de livres et d’articles sur ce qui rend les gens heureux que dans toute l’histoire de la psychologie et de la sexologie réunies. Espérons que ce ne soit qu’un début.

En conclusion, l’objectif principal de la thérapie conjugale positive est d’aider les membres des couples à communiquer positivement, à développer leur capacité à passer à travers des crises inévitables, à gérer des problèmes insolubles, à utiliser le couple pour la satisfaction des besoins légitimes de chacun et à atteindre l’épanouissement psycho-émotif. Le tout au profit de leurs enfants et de leur entourage. 

Pour ceux et celles intéressés à se former à la thérapie conjugale positive, visitez le site www.FPSP.eu. Vous y trouverez aussi la présentation de la thérapie sexuelle positive. Ces deux formations sont accrédités par l’ordre des psychologues du Québec, par Santé publique de Belgique et en voie d’accréditation par des organismes français et suisses. Ces deux formations peuvent être organisées dans votre milieu, sur demande.

 

•   •   •   •   •

 

Yvon Dallaire est un psychologue spécialisé en thérapie conjugale. Il possède une expertise de près de 40 ans d’écoute des couples heureux et malheureux. Il est l’auteur de nombreux livres sur les relations homme – femme, dont une trilogie bestseller sur le bonheur conjugale. Après avoir été professeur de psychologie dans le réseau collégial québécois pendant une quinzaine d’années, il s’est investi dans une pratique privée auprès de milliers de couple depuis 1980. Il se consacre actuellement à l’enseignement de la thérapie conjugale positive dans toute la francophonie. Il est aussi chroniqueur pour de nombreux médias. Pour en savoir davantage : http://yvondallaire.com.

 Les psycho-sexologues formés en Psycho Sexologie Positive de votre région (voir liste plus bas)

Commentaires





Nos adresses préférées

> Vevey

Devenir soi... Véronique Piouceau - Thérapie conjugale et sexuelle positive. gestalt thérapeute

Psychopraticienne, gestalt thérapeute
Développement personnel
Thérapie conjugale positive et thérapie sexuelle positive
Accompagnement de l’adulte à haut potentiel

> Cugy - Lausanne

Formation en Psycho-Sexologie Positive - FPSP

Formation sexo. Perfectionnement professionnel en thérapie conjugale et sexuelle: Psycho–Sexologie Positive (FPSP).

Vous trouverez sur le site la présentation complète de la thérapie sexuelle positive et de la thérapie conjugale positive.

Ces deux formations sont accrédités par l’ordre des psychologues du Québec, par Santé publique de Belgique et en voie d’accréditation par des organismes français et suisses.
Elles ont lieu chaque année à Lausanne, à Paris, au Québec et à Bruxelles.
Ces deux formations peuvent aussi être organisées dans votre milieu, sur demande.

> Bruxelles - Lausanne

Iv Psalti. Sexologue, auteur et conférencier

Iv Psalti est créateur de la formation en Psycho Sexologie Positive.
Sexologue, auteur, conférencier et formateur en sexologie, il est Docteur en Sciences Biomédicales.

> Genève et Nyon

Marie-Claire ZAUGG
Accompagnante en haptonomie

Accompagnement de couple et individuel en haptonomie
Grossesse - Accouchement - Post partum
Soutien à la parentalité lors de passages difficiles
Psycho-sexologie positive pour le couple déstabilisé par l'arrivée de l'enfant

> Echallens

Sandrine Normand
Thérapie conjugale et sexuelle positive

Thérapeute pour les couples, familles monoparentales et célibataires
Thérapie conjugale positive
Art-thérapeute
Thérapeute HES-So agrée par l'ASCA

> Lausanne - Paris - Lyon - Québec

Yvon Dallaire, psychologue et auteur

Créateur de la formation en psycho sexologie positive. Spécialiste du couple - Consultations conjugales - Conférences - Formations

Autres adresses
A lire
Nos partenaires