Familles recomposées, un sujet tabou?

Notre expert

5 choses qu’on ne vous dira jamais sur les familles recomposées

Un article proposé par Ombeline Becker, 
coach et spécialiste des familles recomposées,
Aide pour les femmes en quête d'épanouissement dans tous les domaines.

La famille recomposée est un sujet tabou et la majorité des personnes concernées ne se rend même pas compte qu’elles sont concernées par ce contexte familial. Il planerait au dessus des familles recomposées comme une sorte de déni...

Je me souviens, un jour lors d'un réseautage, de parler avec un homme de ce sujet et l'entendre me répondre

"Moi je ne suis pas concerné parce que c’est ma femme qui a des enfants"
Oui? Et donc? En quoi ne seriez-vous pas concerné??? 

Ou encore des mamans divorcées ne pas non plus se sentir concernées car elles ne réalisent pas que leur nouveau conjoint a une place de beau-père auprès de leurs enfants. Bref, voici selon ma propre expérience du sujet, les 5 spécificités des personnes vivant en familles recomposées que vous ne lirez pas ailleurs.

Penser que tout est de la faute de l'autre ou que le temps arrangera les choses

Une partie du déni que vivent les personnes en couple recomposé* est la capacité à reporter la responsabilité d’un non-équilibre, d’un mal-être sur l’ex, sur les enfants ou sur l’autre conjoint. Certains délèguent leur propre bonheur au temps qui «arrangera les choses tout seul».

De cette façon, il sera impossible de trouver une harmonie ensemble. Prenez conscience de votre propre responsabilité dans la situation et faites ce qui est en votre pouvoir pour améliorer le tout.

* Un couple est dit recomposé quand au moins l'un des deux conjoints a déjà des enfants d'une précédente union.

 

Autre exemple d’attitude fréquente en famille recomposée : imposer sa propre façon de voir les choses aux autres.

Il est très fréquent de critiquer son conjoint et de vouloir imposer sa propre solution sans prendre en compte les besoins, l’histoire, les valeurs et les émotions de l’autre. Typiquement un beau-père qui me disait vouloir rencontrer le père des enfants car «à sa place, il aurait envie de rencontrer la personne avec qui ses enfants passent du temps». Pourquoi cet homme devrait-il avoir les mêmes besoins que l’autre ?

La plupart du temps, les conflits prennent source simplement sur le fait de vouloir imposer nos propres règles… Et si nous laissions place à la nouveauté et à la co-création avec de nouvelles règles basées sur la complémentarité ?
  

Un parent divorcé a souvent peur de perdre l’amour de ses propres enfants.

Un parent, surtout après un divorce, veut absolument être le parent parfait et rendre son enfant heureux. Chaque comportement sera donc influencé par cette peur et l'enfant finira par en abuser.

Le conjoint beau-parent, de son côté, focalise sur le fait qu’en présence des enfants son conjoint est différent et moins démonstratif; que toute la place est prise par les enfants qui «jouent» de cette forme de compétition d’amour avec le beau-parent.

Tout est toujours une question d'amour et de besoin de reconnaissance… Avez-vous entendu parler de la notion d'enfant intérieur? Selon moi, LA clé d'une famille réussie. (Lien vers livre Amazon )

Une mauvaise habitude de beau-parent : vouloir être différent(e) pour être aimé(e).

En lien avec le point précédent, une mauvaise habitude que certains prennent en famille recomposée - et pas seulement en famille recomposée - est de vouloir être différent pour être intégré, apprécié et aimé. Seul résultat possible: des frustrations qui mèneront au clash!
Pourquoi? Parce que les enfants percevront toujours que vous n’êtes pas authentique. Et puis, quel serait l'intérêt durable à être aimé sans être soi-même?

Un conseil: se faire accompagner pour se donner la permission de devenir soi-même. Ou comment se respecter soi-même pour être respecté en retour ?

Une autre mauvaise habitude de beau-parent: critiquer le comportement des enfants sans se remettre en question

L’enfant est le miroir de l’adulte. Quand un enfant vous exaspère pour une raison, regardez votre nombril et demandez-vous en quoi cette raison résonne dans votre histoire.

Vivre auprès d’enfants est un précieux cadeau pour lâcher ce que nous devons lâcher. Les enfants ont beaucoup plus de choses à nous apprendre que nous en avons conscience. Ils sont le reflet de nos émotions les plus fréquentes de façon exacerbée. 

Vivre auprès d’enfants qui ne sont pas les vôtres, sera la plus belle opportunité de développement personnel.

Pour éviter tous ces pièges et créer le meilleur pour votre famille, découvrez d'autres ressources ici 

 

Commentaires





Nos adresses préférées

> Vevey

Véronique Prades
Thérapeute de couple - Conseillère conjugale - Coach personnel

Consultation de couple, conseil conjugal, coaching de couple et coaching personnel.
Thérapie de couple à Vevey

> Villeneuve

CHANGE - Centre Art du changement

Le centre Art du changement est un centre de référence en Suisse romande pour des formations et consultations psychologiques selon l’approche systémique et stratégique de Palo Alto.

> Lausanne

Thérapie de couple/Couple Counselling/Terapia de parejas ACTC

Consultations de couple en français, anglais et espagnol.
Rendez-vous possible en début et fin de journée.
Thérapie de couple: conflits de couple, arrivée d'un enfant, conflits au sujet de l'argent...

Autres adresses
A lire
Co-créer avec son enfant intérieur pour réussir une famille recomposée

Pourquoi l'équilibre et l'harmonie sont si difficiles à atteindre au sein d'une famille reconstruite, recomposée? Pourquoi l'Amour ne suffit pas pour rendre le bonheur possible pour tous? Pourquoi cela ne pourrait pas être plus facile à partir du moment où on fait le choix de recomposer par amour? Des questions mais aussi de nombreuses réponses sont proposées par Ombeline Becker, coach.

Nos partenaires