Mode de garde: sous le stress, la confiance!

Notre expert
Mode de garde: sous le stress, la confiance!

Il y a quelques décennies, les choses étaient simplissimes: Papa travaille, Maman s’occupe des enfants. 
Mai 68 arrive et les femmes réclament plus d’égalité dans la répartition des rôles: «un enfant quand je veux, un travail si je veux» le slogan de l'époque est on ne peut plus clair! La femme veut être maître de son destin physique (planning familial...), mais aussi de son destin professionnel, la femme revendique le droit de prendre sa vie en main et d'être l'égale de l'homme.
Et maintenant que le travail des deux conjoints est le plus souvent nécessaire, voir obligatoire, comment s’arrangent-elles avec tout ça, les femmes d’aujourd’hui?
Entre trucs pratiques et débrouilles, passage en revue des mots d’ordre à ne pas oublier pour concilier le plus sereinement possible travail et enfant.

Mode de garde: sous le stress, la confiance!
Comment faire garder son bébé lorsqu’on reprendra le travail, voilà une question qui «travaille» toutes les mamans, non sans stress et quel que soit le mode de garde.

  • Avec les accueils collectifs (crèches, nurseries, garderies...), pénurie oblige, on stresse en se demandant si on aura une place alors qu’on est 12ème sur la liste d’attente!
    La prévoyance s’impose alors, avec une inscription en crèche dès le début de la grossesse. Prévoyance toujours quand bébé a enfin obtenu sa place: en cas de maladie, votre bout’ chou ne sera pas forcément le bienvenu. Pensez alors à une solution de repli rapide, grand-mère ou bonne copine, car c’est bien connu, un bébé tombe toujours malade le lundi à 8H30 alors qu’une réunion capitale vous attend à 9H!
      
    Un réseau de relations c'est primordial pour Delphine, en recherche d’emploi à la naissance de sa 2ème fille:
    «Quand on ne travaille pas, on n’est pas prioritaire pour faire garder son enfant dans les structures collectives. Pas évident de trouver un travail dans ces conditions! Et quand je trouve des missions ponctuelles, c’est compliqué à chaque fois pour faire garder ma fille. Je jongle entre la halte-garderie et ma Maman.»
  • Avec les modes de garde individuels, le stress est d’un autre ordre: la responsabilité de notre bébé - la chair de notre chair! – repose alors sur les épaules d’une seule personne, pas question de se tromper!
    Pour son premier enfant, Anne a fait appel à une agence spécialisée dans l’emploi de personnel à domicile, qui a pré-selectionné 4 candidates. Une garantie de sérénité pour cette jeune maman.
    Comment choisir votre "maman de jour". L'agrément ne suffit pas! Posez-lui des questions précises quand vous la rencontrez, puis n’hésitez pas à rentrer dans les moindres détails lors de la signature du contrat. Mieux vaut mettre les choses à plat au départ plutôt qu’entre 2 portes quand vous viendrez chercher bébé. Vous pourrez ainsi établir une relation de confiance primordiale pour partir au travail le cœur léger. Et le meilleur des baromètres, c’est votre enfant: si le soir vous le retrouvez souriant, tout va bien, vous avez déniché une super nounou et vous pouvez maintenant arrêter de stresser!

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées

> Lausanne

FAJE - Fondation pour l'accueil de jour des enfants

La Fondation pour l’accueil de jour des enfants - FAJE - est chargée:
- de favoriser et soutenir le développement de places d’accueil;
- d’octroyer, par l’intermédiaire des réseaux régionaux d’accueil de jour,
des subventions afin de tendre à une offre suffisante ET financièrement accessible sur tout le territoire du canton.

> Buchillon

LINKiDS

LINK¡DS offre à vos enfants des moments de découverte, de partage et de fun sous forme d’Ateliers ludiques et créatifs en ligne ou à domicile.

> Lausanne

Office de l'accueil de jour des enfants - OAJE

L'Office de l'accueil de jour des enfants est responsable de l'autorisation et de la surveillance des différentes formes d'accueil à la journée d'un enfant, hors de son milieu familial.

Toute institution qui accueille régulièrement des enfants pendant la journée, qu’elle soit privée ou qu’elle soit régie par une association ou une fondation, est tenue de s’annoncer auprès de l’Office de l’accueil de jour des enfants (OAJE), afin d’obtenir une autorisation d’exploiter.

L'Office accorde les autorisations d'accueillir des enfants dans les institutions qui accueillent à la journée des enfants de moins de 12 ans (crèches, garderies, nurseries, unités d'accueil pour écoliers, espaces-bébés, jardins d'enfants, haltes-jeux) et vérifie que les enfants sont accueillis dans de bonnes conditions.

A lire
Nos partenaires