Laits infantiles: point sur les laits infantiles

Notre expert

Durant la première année, le nourrisson doit impérativement être nourri soit avec le lait maternel, soit, si l’allaitement n’est pas ou que partiellement possible, avec une préparation lactée pour nourrissons. Mais surtout pas au lait de vache, qui est très pauvre en fer et en acides gras essentiels: il faut absolument éviter de remplacer avant 12 mois les laits infantiles par du lait de vache. 

 De quoi se composent les laits infantiles? Ce sont des laits qui essaient de se rapprocher le plus possible de la formule du lait maternel : ils sont fabriqués à partir d’un lait de vache qui va subir de nombreuses transformations: les protéines sont rendues plus digestes, la formule des glucides est modifiée, on ajoute des vitamines, des acides gras essentiels etc…

 Quelles garanties? Les laits pour nourrissons sont strictement réglementés. En Suisse, les laits infantiles doivent respecter l’Ordonnance sur les aliments spéciaux ainsi que l'Ordonnace sur les denrées alimentaires et les objets usuels.
La Commission de Nutrition de la Société Suisse de Pédiatrie (SSP) publie également un certain nombre de recommandations pour l’alimentation du nourrisson à consulter.

 Il existe beaucoup de laits différents… comment s’y retrouver? Selon les directives suisses, les préparations lactées pour nourrissons se divisent en plusieurs catégories:

1) Les préparations pour nourrissons: elles sont destinés à l'alimentation des nourrissons dès leur naissance et jusqu'à l'âge 6 mois. A elles seules, à raison d’environ 800 ml par jour, elles couvrent les besoins de l’enfant.

2) Les préparations de suite: elles s’intègrent dans une alimentation diversifiée pour des bébés de plus de 6 mois, à raison d’environ 500ml par jour. Elles ne peuvent pas être utilisées comme substituts du lait maternel pendant les 6 premiers mois (il faut alors utiliser les préparations pour nourrissons). Ces préparations de suite ou les laits de croissance pour les enfants âgés de 1 à 3 ans ne sont pas nécessaires pour couvrir les besoins nutritionnels des enfants en bas âges, une alimentation diversifiée et équilibrée suffisent, ce sont donc uniquement des «produits de consommation».

Il faut savoir que le marché des laits pour nourrissons n’est pas défini par le caractère nécessaire du produit, ce marché est très répandu alors qu’il ne concerne qu’un faible pourcentage de nourrissons, l’allaitement étant le mode d’alimentation naturel des nourrissons.

Pour les nourrissons présentant des antécédents familiaux d’affections atopiques (prédisposition génétique au développement cumulé d'allergies courante), il faut privilégier le lait maternel ou des préparations spécifiques appelées préparations hypoallergéniques. Elles peuvent être données sur conseil pédiatrique jusqu’à l’introduction des aliments de complément.

Les préparations pour nourrissons et les préparations de suite partiellement ou entièrement hydrolysée dans le but d’une prévention primaire des allergies conduit à des controverses. Des études ont démontré un effet préventif pour la dermatite atopique, un effet qui reste cependant très limité. Il n’est donc pas recommandé d’utiliser ces préparations.

 

Autres laits :

Le lait de vache présentant une teneur en protéine très élevée ne doit pas être donné durant les douze premiers mois (excepté en faible quantité pour la préparation des bouillies). D’autres laits d’origine animale, par exemple de brebis, chèvre ou jument, ne sont pas du tout adaptés à des préparations pour nourrissons et ne doivent pas non plus être donné.

L’utilisation de lait végétal, par exemple le lait de riz, d’amande ou simplement des boissons à base de soja, est déconseillé et ne doit pas être utilisé car il présente de nombreuses carences en nutriments ce qui le rend inadaptée pour des nourrissons.

Avis important!

L'allaitement maternel est idéal pour votre enfant. 
L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à 6 mois.    
Demandez conseil au personnel qualifié des services de santé si votre enfant a besoin d’un aliment d’appoint ou si vous n’allaitez pas.

 

Nos adresses préférées

> Pully

K. Hagemann Gysling
CENTRE de SANTE chez l’ENFANT & URGENCE

FMH Pédiatrie.
Cabinet de pédiatrie générale et urgences pédiatriques.
Spéc hémato-oncologie pédiatrique
Formation supplémentaire ultrason pédiatrique &
Ultrason de la hanche chez le nouveau-né

Autres adresses
A lire
Nos partenaires