Peur de l'école: l'enfant qui ne voulait plus aller à l'école

Dans cette rubrique

Partager:

Peur de l'école: l'enfant qui ne voulait plus aller à l'école

Notre expert

L’école est un chemin de croix pour près de 5% des enfants et des ados. Touchés par la phobie scolaire, ils doivent lutter contre leurs peurs pour retrouver une vie normale d’élève.

 

Sous l’appellation de phobie scolaire, on y range des maux bien différents. Si la même peur l’emporte sur l’envie d’apprendre ou de retrouver ses copains, les origines sont souvent bien diverses. «Il est plus juste de parler de refus scolaire que de phobie car l’école n’est pas toujours la cause du problème, note Laurent Holzer, pédopsychiatre, médecin-chef au CHUV, à Lausanne. Les raisons peuvent être la peur de l’évaluation, l’anxiété sociale, celle de la performance ou de la séparation.» Les bons élèves sont aussi exposés que les autres. Comprendre les motifs, c’est tenter de décrypter la représentation qu’a l’enfant de lui-même et de sa place au sein du groupe.

Ceci est très bien expliqué dans ce livre d'histoires pour enfant, accompagné de fiches explicatives pour les parents qui serviront de base à un dialogue pour aider Junior à apaiser ses craintes

L’école, aire de souffrances

Beaucoup d’enfants n’aiment pas aller à l’école, voire la redoutent. Quand arrive la rentrée des classes, plus d’un est stressé, se demande s’il va pouvoir s’intégrer, retrouver ou se faire des amis. Au bout de quelques jours, les choses rentrent dans l’ordre et la tension due à la nouveauté, à l’inconnu disparait. A l’inverse, la phobie scolaire s’installe durablement provoquant des troubles physiques et psychiques, maux de ventre, vomissements, angoisses. S’ensuivent certificats médicaux, absentéisme, décrochage scolaire. «Ils prennent du retard, observe M.Holzer. Ils ont peur de redoubler, de devoir s’adapter à une nouvelle classe et cela crée encore plus d’obstacles.» L’engrenage du repli sur soi, de l’isolement se met en place. S’il reste à la maison, l’enfant perd le gain de l’apprentissage social qu’offre l’école, au contact des camarades. Pour cette raison, le maintenir à l’abri, lui faire suivre des cours par correspondance est une fausse bonne idée. «C’est catastrophique, ça va à l’encontre du traitement, juge le Dr Holzer. L’enfant, l’ado doit renouer des liens sociaux avec ses camarades, avec les adultes. Il doit s’exposer et affronter ses peurs.» La phobie peut durer des semaines, des mois et on évalue que le temps de la réintégration est proportionnel au temps passé en dehors du système scolaire. Avant de reprendre une vie normale, l’élève doit remonter le fil de ses peurs, les reconnaitre pour mieux les défaire.

Phobie scolaireSans raison apparente

« Elle n’arrivait pas mettre un pied à l’école, se souvient Laurent Picault, coach scolaire et thérapeute au cabinet Educoaching. Nous avons travaillé sur les moyens de la rassurer, de l’accompagner et de lui donner de l’espoir.» Durant deux trimestres, l’adolescente de quatorze ans a été en rupture complète. Dans son collège du canton de Vaud, elle se sentait rejetée de ses camarades. «Nous n’avons pas pu identifier le déclencheur, le moment où elle a basculé», analyse M.Picault. Trouver une explication, mettre le doigt sur le nœud du blocage est très compliqué. Un mauvais traitement, une stigmatisation, des moqueries peuvent alimenter la phobie scolaire. Des événements comme la naissance d’un autre enfant, un divorce, un déménagement peuvent aussi renforcer sa peur. Des parents inquiets eux-mêmes de se séparer vont également créer une certaine anxiété chez l’enfant. « Les parents ne sont pas fautifs et subissent aussi la situation, précise Laurent Picault. Ce qui est en jeu, c’est l’inconscient, l’image déformée que l’enfant a de lui. » Comme la phobie de l’eau, des araignées, de l’avion, la réaction de l’enfant est démesurée et irrationnelle. Le travail thérapeutique consiste à reprendre pied progressivement, sans brusquer l’enfant. «Il a fallu mettre au point une stratégie avec l’adolescente. Dans un premier temps, nous sommes retournés à la bibliothèque du collège entre deux cours.», détaille Laurent Picault. Une prise en charge par des spécialistes, de la patience, de la bienveillance redonnent à l’enfant, la confiance nécessaire pour retrouver une fois pour toutes les bancs de l’école.

François Jeand’Heur

Commentaires





Partager:

Nos adresses préférées

> Genève

Accompagnement Thérapeutique pour enfants et adolescents

Prise en charge psychologique des enfants et des adolescents dans le cadre de leur scolarité ou en dehors de leur scolarité, ainsi que des jeunes non scolarisés, (déscolarisation, rupture ou phobie scolaire), des personnes atteintes dans leur santé mentale, des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire et démotivés.
Conseiller en éducation

> Lausanne

Aide, Coaching et soutien scolaire - IPCoaching

Cours de maths, français, anglais, allemand... pour enfants et adolescents à Lausanne de la 1P harmos au gymnase.
Cours dispensés par des enseignants.
Appuis et soutien scolaire.
Médiatrice scolaire et praticienne PNL certifiée.

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Pully

Beuchat Diane - Coach de vie - Grapho-Psychologue

Soutien aux parents et aux adolescents.
Cours de méthodologie

> Lens

Fondation Les Enfants d'Abord

Aider et informer les individus et les familles pratiquant l'instruction parentale, ou seulement intéressés

> Lausanne

L'Atelier & Co

Coaching de vie - coaching scolaire - coaching langue

L'accompagnement proposé à l'Atelier & Co vous aide à valoriser et à développer vos propres ressources – ressources qui vous permettront d'avancer dans vos études, dans votre travail, dans votre vie en général.

Autres adresses

A lire

5 histoires qui font peur pour ne plus avoir peur de l'école

Pour enfant dès 4 ans autour de la rentrée scolaire, à lire avec Papa ou Maman Cinq histoires qui abordent les inquiétudes des enfants liées à l'école : peur de la rentrée, peur des moqueries, peur de la maîtresse, peur de rater ou peur de ne pas avoir d'amis. Chacune de ces petites histoires se conclut par une explication et les conseils d'une psychologue, Geneviève Djenati

CHF 14.90
Commander

Voir également

Nos partenaires