Partager:

Père Noël, un pieux mensonge?

Notre expert

Père Noël, pour de vrai, pour de faux

Il incarne en grande partie l’esprit de Noël et pourtant il ne fait pas l’unanimité. Certains parents le considèrent comme un fieffé menteur. L’enfant aime pourtant y croire, le temps de passer de l’autre côté du miroir, du côté de ceux qui savent. 

Nous sommes en 2015 après Jésus-Christ et tout le monde croit au Père Noël… Tout le monde ? Non ! D’irréductibles parents résistent encore et toujours à l’envahisseur venu du froid. Pas de magie, pas de mystère pour leurs enfants qui font directement l’expérience de la réalité et ne s’habituent pas à ce gros (et joli ?) mensonge.

  

Père Noël, y-es-tu ?

Pour la plupart, Noël est une affaire de famille et l’aspect religieux passe au second plan. Croire au Père NoëlC’est d’abord un moment de partage, où les membres de la famille se reconnectent entre eux. « Noël est un rite qui sert de repère dans un monde qui en manque de plus en plus », juge Anne Jeger, psychologue clinicienne à Lausanne. C’est l’occasion de faire plaisir, d’offrir des cadeaux et plus particulièrement bien sûr aux enfants. Pour cette mission de la plus haute importance, le père Noël est donc l’homme de la situation. Pour des parents qui ont à cœur de ne pas mentir à leurs enfants, il s’agit plutôt là d’un abus de confiance, d’une trahison. Pourquoi les grandes personnes ne continueraient-elles pas pendant longtemps à travestir la vérité si elles les trompent déjà sur un tel sujet ? Soucieux de leur équilibre, les parents préfèrent donc ne pas les leurrer et leur dire sans détour « le Père Noël, c’est nous ! ». « Peut-être, ont-ils ressenti de la déception, de la tristesse quand ils l’ont eux-mêmes appris, relève Mme Jeger. Ils y ont perdu une illusion, un rêve d’enfant ». Cette douleur, ils ne veulent pas la faire vivre à leur tour à leurs propres enfants et font donc preuve d’une honnêteté intraitable. « C’est un choix très personnel, estime Anne Jeger. Ils partent du principe qu’il ne faut pas mentir aux enfants et leur faire croire n’importe quoi ». D’autres parents vivent mal aussi la question de l’origine des cadeaux et le manque de reconnaissance. Si le père Noël est remercié, ils doivent accepter de s’effacer, de ne pas être gratifiés pour leur générosité. Lucides ou déçus, les parents lèvent le voile sur l’origine de ce super-héros, un imposteur en somme.

  

Souffler n’est pas jouer

Mensonge généralisé, le père Noël serait l’instrument de la société de consommation. Popularisé par Coca-Cola dans l’entre-deux-guerres, il fait jaillir de sa hotte, à l’instar de Jésus qui multipliait les pains, les cadeaux par milliers. « Le père Noël est perçu comme bon et généreux, observe Mme Jeger. Il n’oublie personne et donne de manière inconditionnelle, sans tenir compte des résultats scolaires ». Symbole consumériste ou gardien d’un univers encore enchanté ? Les parents d’un enfant de moins de six ans y voient le plus souvent l’incarnation d’un plaisir magique, plus puissant que la réalité. Sinon, pourquoi ne pas lui révéler toute la vérité du monde qui l’entoure, celle des guerres et des famines ? En attendant de découvrir à l’âge de raison la vraie nature des choses, le père Noël peut l’accompagner, l’aider à se construire. « Il ouvre une fenêtre sur le rêve, à un âge où l’on ne fait pas encore la distinction entre le réel et l’imaginaire », estime Anne Jeger. Ainsi, aux côtés de la petite souris, des héros de contes de fées ou de ceux plus actuels des superproductions, le père Noël trouve sa place dans le monde intérieur de l’enfant. Le rêve est un passage obligé et la vérité n’est pas toujours bonne à dire. Le moment venu, les parents feront rentrer l’enfant dans la confidence. « Quand le doute s’installe, ce n’est pas obligatoirement aux parents de révéler la vérité, nuance Mme Jeger. Ils peuvent lui retourner, - Et toi qu’est-ce que tu en penses ? ». De la déception à l’aube de laisser derrière lui un monde de fiction, l’enfant aura le sentiment de passer du côté des initiés. A son tour, il devient le gardien du secret et perpétuera plus tard la tradition avec ses propres enfants.

François Jeand’Heur

Commentaires





Partager:

Nos adresses préférées

> Lausanne.

CPO - Centre Pluriculturel et social d'Ouchy

Musique, théâtre, contes, location de salles pour anniversaire et scène.

> Lausanne

Je trottine dans ma ville

Promenades à Lausanne conçues pour les 3-7 ans et leur famille qui conjuguent plaisir de la marche et de la découverte.

Elles sont ponctuées d'histoires et de jeux d'observation et se terminent sur une place de jeux.

> Palézieux Village

La caverne de Cathy Babioles

Atelier-théâtre de marionnettes, atelier créatif upcycling, atelier enfants et parents enfants, fêtes d'anniversaire et spectacles de marionnettes.

Pro Natura Vaud - Jeunes + Nature

Le Groupe Jeunes + Nature vous propose tout au long de l'année une palette de sorties hautes en couleurs pour ses membres dès
6 ans.

> Aubonne

Rikiko - Théâtre

Théâtre itinérant, marionnettes .
Cours pour parents et pro
Spectacles pour les 3-8 ans. Notre idée est de donner vie à des histoires qui parlent

Autres adresses

A lire

Les bergers de Noël

Plus loin sur les monts très hauts les bergers gardaient leurs troupeaux. Une grande lumière apparaît dans le ciel, ils entendent chanter l'Ange Gabriel.

CHF 30
Commander

Voir également

Nos partenaires