Alimentation du bébé: Les 1 000 premiers jours d'un bébé, clé de voûte d'une bonne santé tout au long de la vie

Dans cette rubrique

Alimentation du bébé: les 1000 premiers jours d'un bébé, clé de voûte d'une bonne santé tout au long de la vie

Notre expert

Article fait en collaboration
avec Milupa

 

Les 1000 premiers jours de vie d'un bébé, de la conception jusqu'à l'âge de deux ans, sont considérés comme une période capitale durant laquelle de nombreux facteurs déterminants de la santé future peuvent être favorisés. Dans cette «fenêtre d'opportunités», l'alimentation de la mère et du bébé exerce une influence essentielle sur le développement des organes de l'enfant, sur leur fonction et sur le métabolisme.
   
Les recherches actuelles montrent que la bonne santé ou la maladie d'un individu est bien moins conditionnée par les gènes dont il a hérités, comme on le supposait, que par les fameux mécanismes épigénétiques (du grec « epí » = sur) qui déterminent ce que le corps fait des gènes disponibles [1]. Ces processus peuvent entraîner des modifications de certains systèmes corporels ou organes qui s'expriment au cours de la vie dans certaines maladies, par exemple les maladies chroniques les plus courantes.
   

Le surpoids, une maladie chronique

Le surpoids et l'obésité peuvent entraîner de nombreuses maladies et représentent à l'échelle mondiale le cinquième facteur de risque de décès prématuré par rapport à la moyenne. Même les enfants sont touchés. En Allemagne, la fréquence du surpoids infantile s'élève à 15 %, une proportion en constante progression [2]. Il peut entraîner des complications pathologiques: difficultés respiratoires, hypertension artérielle, diabète de type 2, douleurs articulaires, mais aussi de piètres résultats scolaires, ainsi qu'un certain isolement social et une moindre confiance en soi.
   

L'influence de l'alimentation pendant la petite enfance

La science montre quel rôle joue à ce titre la petite enfance, en particulier la période des 1 000 premiers jours, de la conception jusqu'à l' âge de deux ans. Pour qu'un enfant puisse grandir sainement, ses parents doivent veiller à se nourrir et le nourrir de manière optimale, déjà avant sa conception, mais aussi, et en particulier, durant la grossesse, pendant la période d'allaitement et dans les premières années suivant la naissance. Alimentation « optimale » signifie adapter le choix des aliments à chaque étape de la vie du nourrisson et du petit enfant.  

Car si la femme enceinte est en surcharge pondérale due à une malnutrition, l'enfant à naître risque de présenter un surpoids. Plus tard à l'adolescence et l'âge adulte, cet enfant est susceptible de présenter un surpoids avec un risque accru de diabète de type 2.
   

L'allaitement, un facteur protecteur

Il est avéré que le lait maternel renforce l'effet protecteur contre le surpoids, les allergies et autres maladies chroniques. Des études montrent ainsi que, par rapport aux préparations infantiles, l'allaitement peut réduire de 25 % à 40 % le risque de surpoids, le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires [3].  

Cette conclusion est particulièrement vraie en cas d'allaitement de longue durée. Des études prouvent qu'allaiter pendant neuf mois permet de diminuer le risque ultérieur de surpoids. Chaque mois d'allaitement supplémentaire réduit ce risque de quatre pour cent [4].
   

Les résultats de la recherche de Milupa

Depuis plus de trente ans, une équipe passionnée d'experts en biologie,  nutrition et médecine étudie le lait maternel, afin que les bébés non allaités puissent profiter d'une alimentation permettant de leur donner le meilleur départ dans la vie pour une bonne santé au long cours. Leurs recherches ont ainsi pu démontrer que certains prébiotiques favorisaient une flore intestinale bénéfique pour la santé qui renforçait les défenses naturelles [5; 6; 7; 8].  
Autre réussite: la recherche de Milupa a mis en exergue l'importance des acides gras polyinsaturés à longue chaîne (LCP) pour les nourrissons. Composante essentielle du lait maternel, ils favorisent à long terme le développement optimal du cerveau, du système nerveux et de l'acuité visuelle [9; 10].   
   

Une diversification alimentaire variée et une alimentation adaptée aux jeunes enfants

Les préférences alimentaires dans les trois premières années façonnent l'enfance, voire l'âge adulte. C'est pourquoi la diversification alimentaire du nourrisson doit être non seulement adaptée à l'âge, mais aussi être aussi variée que possible pour que l'enfant apprécie plus tard des aliments sains, tels que les fruits et légumes.  

Les nourrissons, mais aussi les jeunes enfants âgés d'un à trois ans connaissent une croissance rapide et ont besoin d'une alimentation équilibrée pour rester en bonne santé. Des études récentes montrent cependant qu'en Allemagne, les jeunes enfants ingèrent trop peu de vitamine D, de fer et d'iode, mais consomment trop de protéines, de sel et de sucre [11]. Les laits infantiles peuvent contribuer à améliorer ces déséquilibres alimentaires. Leur composition doit donc répondre aux recommandations de la Commission de Nutrition de la Société Allemande de l'enfance et de l'adolescence (DGKJ) [12]. S'ils contiennent en plus des prébiotiques, ils peuvent contribuer à la constitution d'une flore intestinale saine [13].  
   

Sources:

1. Plagemann A, Dudenhausen JW. In: Ernährungsbericht 2008. DGE . Deutsche Gesellschaft für Ernährung e. V. 2008 Bonn, 271-300; 2. Mensink G et al. Lebensmittelverzehr bei Kindern und Jugendlichen in Deutschland. Ergebnisse des Kinder- und Jugendgesundheitssurveys (KiGGS). Bundesgesundheitsblatt - Gesundheitsforschung - Gesundheitsschutz 2007;50:609-23;

3. Plagemann A et al. Metab Syndr Relat Disord 2005;3:222-32; Harder, T., Bergmann, R., Kallischnigg, G., Plagemann, A. Duration of breastfeeding and risk of overweight: a meta-analysis. Am J Epidemiol 2005;162:397-403

5. Arslanoglu S et al. J Nutr 2007;137:2420–4;

6. Arslanoglu S et al. J Nutr 2008;138:1091–5;

7. Bruzzese E et al. Clin Nutr 2009;28:156-61; 8

. Arslanoglu Set al. J Biol Regul Homeost Agents 2012;26:49-59;

9. Willatts P et al. Am J Clin Nutr 2013;98:536S-42S;

10. Singhal A et al. Lancet 2004;363:1642-5;

11. Kersting M, Clausen K. Ernährungsphysiologische Auswertung einer repräsentativen Verzehrsstudie bei Säuglingen und Kleinkindern VELS mit dem Instrumentarium der DONALD Studie. In: Schlussbericht. Forschungsinstitut für Kinderernährung 2003 Dortmund;

12. Böhles HJ et al. Monatsschr Kinderheilkd 2011;159:981-4;

13. Chatchatee P et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2014;58:428-37
  


Article écrit en collaboration avec Milupa.

Besoin d’un renseignement, d’un conseil… ou tout simplement envie de discuter avec quelqu’un qui vous comprend? N’hésitez pas à nous contacter !
 Infoline Aptaclub

Commentaires





Nos adresses préférées

> Lausanne

Centre Périnatal
Bien naître, Bien grandir

Nous vous accueillons dans un espace chaleureux au cœur de Lausanne, où une équipe pluridisciplinaire de 20 professionnels vous accompagne avant, pendant, après la grossesse et tout au long du développement de l'enfant.
Notre prise en charge se divise en deux pôles : notre pôle Bien Naître et notre pôle Bien Grandir.
Cours de préparation à l'accouchement - Sophrologie - cours de yoga pour enfant - cours d'allaitement - thérapie de couple - psychologue...

> Aigle et Bovernier

Harmo'vie - centre de soin et boutique - Valérie Perret

Réflexologie, Pilates, Yoga'Vie, Aromathérapeute, Hypnose, Être bien dans son assiette, Soins énergétiques, Rebouteux

> Lausanne

Vivre en pleine conscience

Apprendre à vivre l'instant présent par la méditation en pleine conscience.
3 cours différents donnés sous forme de session.
Démarrage des cours chaque mois.

Autres adresses
A lire
Voir également
Nos partenaires