Enfant unique... Brisons les idées reçues

Dans cette rubrique

Partager:

Enfant unique... Brisons les idées reçues

Notre expert

Enfant uniqueEtre enfant unique, c’est grave docteur ?

    

Le modèle familial traditionnel en faisait une espèce à part, surprotégée par des parents inquiets. Aujourd’hui, l’enfant unique n’est plus une bête curieuse même si certains clichés lui collent encore à la peau.

Les générations se suivent mais ne se ressemblent pas. Divorce, famille recomposée ou monoparentale, ces nouvelles réalités ont bousculé les archétypes et par la même occasion, banalisé l’image de l’enfant unique. Dans la cour de l’école, bien des situations cohabitent. « S’il a de bons résultats et parce que les enfants sont cruels entre eux, ils pourront toujours s’en servir contre lui, souligne Yves-Alexandre Thalman, psychologue. Mais, ils peuvent tout aussi bien se moquer de lui s’il a un grand nez, les cheveux roux ou toute autre particularité », relativise le spécialiste. Culturellement suspect, l’enfant unique garde l’image d’un éternel égoïste, inadapté à la vie en groupe.

  

Quelques idées reçues
Le statut de l’enfant a bien changé depuis l’après-guerre. « Unique ou pas, il a beaucoup plus de valeur qu’il y a encore deux générations », constate M.Thalmann. Pas étonnant que cette nouvelle attention soit plus forte dans le cas d’un enfant se retrouvant seul avec ses parents. Pourtant, aucune étude n’a jamais dressé un quelconque portrait-robot, attribué des traits de caractère précis. L’environnement dans lequel il grandit détermine une partie de sa sociabilité. Si ses parents l’ouvrent sur l’extérieur, l’enfant unique ne se sentira pas différent des autres. Et si au siècle passé, il pouvait être stigmatisé par quelques pédiatres ou psychiatres, ceux-ci n’ont pas pu anticiper certaines évolutions. « Les réseaux sociaux ont complètement changé la donne, constate M.Thalmann. Maintenant, l’enfant unique n’est plus seul à la maison. A l’inverse, des frères et sœurs peuvent très bien vivre reclus devant l’ordinateur, leurs jeux vidéo, leur smartphone, et ne plus communiquer entre eux ». Ce qui est sûr, c’est que le premier enfant qui naît fait les parents, et les investit d’une lourde mission éducative.

  

Chérie, on a raté notre enfant ! 
A la différence d’une fratrie, les parents d’un enfant unique n’ont pas de point de comparaison. Sinon, ils s’apercevraient qu’avec une même éducation, chaque garçon, chaque fille grandit à son rythme et selon sa personnalité. Dès le berceau, la génétique distribue des cartes différentes. « En portant les mêmes soins, le même amour, les parents qui ont plusieurs enfants constatent vite cette réalité », convient le psychologue. Ils n’auront pas la même intelligence, les mêmes envies, les mêmes goûts. Par conséquence, les parents se rendent compte que leur influence est limitée. Ceux qui n’ont qu’un enfant doutent, pensent qu’ils ont raté quelque chose en cas de problème. La culpabilité est mauvaise conseillère. « Les enfants sont fins psychologues, voire manipulateurs, analyse M.Thalmann. S’ils sentent une faille chez leurs parents, c’est là qu’ils vont en profiter ». Et c’est là aussi, qu’ils peuvent endosser une réputation d’enfant capricieux. Par choix ou par circonstance, l’enfant unique n’a pas besoin de traitement particulier et n’est pas à manipuler avec précaution. Ni à plaindre, ni à envier, il évitera un possible risque d’isolement, s’il est confronté dès son plus jeune âge, au monde qui l’entoure.

Commentaires





Partager:

Nos adresses préférées

> Le Mont-sur-Lausanne

Aimer Avancer - René Coaching

Accompagnement et aide pour adultes, couples, parents-enfants: un moyen pour surmonter les crises, la lassitude, des pistes pour retrouver le dialogue et une relation épanouie, pour désamorcer les conflits, ... pour revivre du bonheur.

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Hermance / Genève

Association Duchamps-Libertino pour l'Encouragement de la Sagesse et de la Paix dans le Monde

Genève - Lausanne - Givrins
École d’éveil philosophique pour enfants et adolescents de 6 à 21 ans.

> Morges

Cabinet de Psychomotricité

- Pratique éducative et thérapeutique.
- Thérapies psychomotrices pour enfants et adultes.
- Activité baby gym et kids
- Eveil corporel, musical et social par le jeu (parent-enfant 0-4 ans)
- Atelier "comprendre bébé", apprendre à lire le langage corporel.
- Bilan psychomoteur et thérapie à médiation corporelle (enfant et adulte)
- Difficultés d'apprentissage scolaire, sociales, motrices, de comportement, d'agitation, d'attention, ou maladresse.
Psychomotricité à Morges

> La Tour-de-Peilz

Cabinet de Sophro-Relaxation et de Soutien autour de la Naissance

Le cabinet propose différentes méthodes permettant de vivre votre grossesse et votre parentalité dans le bien-être et l'épanouissement.
Sophrologie, hypnonatal, sophro-relaxation, massages pour bébés

> Lausanne

Fondation Vaudoise contre l'Alcoolisme - FVA

Les professionnels de la FVA sont à votre écoute et vous proposent un accompagnement ambulatoire en alcoologie adapté à votre situation.
Ils développent des programmes de prévention et de réduction des risques répondant aux besoins actuels.

Autres adresses

A lire

Voir également

Nos partenaires