Adresse recommandée

Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne


Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne
Place de la Gare 16
1003 Lausanne

021 316 34 46
Le musée propose des ateliers familles et d'ateliers enfants - Conférences - Visites guidées - Ateliers vacances.
Lundi fermé
Mardi-Mercredi: 10h – 18h
Jeudi: 10h – 20h
Vendredi-Dimanche: 10h – 18h

Partager:

MCBA - Atlas publics

MCBA - Atlas publics - © Etienne Malapert

 

La collection 
Exposition permanente

 

Exposition permanente

 

Voir ici ce qu’on ne voit pas ailleurs ! C’est dans cet esprit qu’a été conçu le parcours qui conduit les visiteurs à travers les salles d’exposition consacrées à la collection lausannoise. Depuis 1816, celle-ci n’a cessé de s’enrichir au fil des ans grâce à des acquisitions, des dons, des legs et des dépôts. Tout en offrant des comparaisons avec les courants internationaux, le patrimoine réuni donne la mesure de la création des artistes d’origine vaudoise et plus largement suisse romande, qu’ils aient poursuivi leur carrière dans leur pays ou à l’étranger.

Quelques points forts se dégagent : le néo-classicisme, l’académisme, le réalisme, le symbolisme et le post-impressionnisme ; la peinture abstraite en Europe et aux États-Unis ; l’art vidéo, suisse et international ; la nouvelle figuration ; l’abstraction géométrique ; et, toutes périodes confondues, les pratiques artistiques attestant d’un engagement politique et social. On citera encore d’importants fonds monographiques, parmi lesquels ceux de Charles Gleyre, Félix Vallotton, Louis Soutter, Pierre Soulages ou encore Giuseppe Penone.

La visite se déroule sur deux étages. La sélection présentée évolue régulièrement. Des œuvres prêtées par des collections privées dialoguent avec celles de la collection cantonale, prélude au renouvellement constant du regard porté à Lausanne sur la formidable vitalité de l’art.

Tarif : Entrée gratuite

 

Kiki Smith. Hearing you with my eyes 
09.10.20-10.01.21

 

Kiki Smith. Hearing you with my eyes

  

L’œuvre de Kiki Smith (*1954) est une méditation sur le corps. L’artiste américaine l’observe dans toutes ses matérialités et dans toutes les conditions qui font son passage terrestre, qu’il soit politique, spirituel, domestique, charnel, vil ou encore universel. Cette exposition monographique traite spécialement de la dimension sensorielle de son œuvre, avec une sélection d’une centaine de dessins, estampes, sculptures et une vidéo. Parmi la grande variété de matériaux et de techniques artisanales qu’elle utilise, Kiki Smith porte un intérêt particulier à la fragilité et à l’expressivité du papier, qui évoque la peau. La chair est également suggérée au moyen de la cire ou du bronze dans des sculptures, souvent moulées sur des modèles vivants (dont elle-même). Kiki Smith s’est d’abord attachée à fragmenter le corps (organes, fluides, sens), avant de l’appréhender comme une enveloppe, puis de prendre plus de distance encore et d’aborder sa relation au cosmos, aux animaux et au monde végétal.

Commissaire de l'exposition : Laurence Schmidlin 
  
Tarif : CHF 20.- 
Jeune public (jusqu’à 25 ans) : gratuit 
Bon plan : Entrée gratuite tous les dimanches jusqu’à la fin de l’exposition 

 

Giovanni Giacometti. Aquarelles 
16.10.2020-31.01.2021

 

Giacometti - Aquarelles

 

En parallèle à la peinture à l’huile, Giovanni Giacometti (1868-1933) pratique l’aquarelle tout au long de sa carrière. À travers une soixantaine de pièces rarement exposées – voir inédites –, l’exposition permet de découvrir un pan moins connu de l’œuvre du peintre, dont le MCBA conserve plusieurs toiles et dessins. Paysages d’Engadine et du Val Bregaglia, plus rarement scènes d’intérieurs ou portraits de ses proches, les aquarelles de Giovanni Giacometti sont conçues comme des œuvres à part entière, créées indépendamment de ses autres travaux. L’artiste revient régulièrement sur ses lieux de prédilection peindre les mêmes motifs afin d’en saisir toute la richesse. La technique rapide de l’aquarelle lui permet de représenter les phénomènes météorologiques ainsi que les changements rapides de lumières et ses effets sur la perception du paysage. Elle lui permet de jouer avec les aspérités des différents papiers, de maîtriser les effets de transparence, de dégradés et de camaïeux – qui ont conservé toute leur fraîcheur.

Commissaires de l'exposition : Camille de Alencastro, Camille Lévêque-Claudet 
  
Tarif : Entrée gratuite







A lire
Nos partenaires