Tentes rouges de l'association Co-naître

Notre expert

Tente rougeLes Tentes Rouge de l’association Co-naître 

                      

Les Tentes Rouges sont inspirées des cercles de femmes amérindiennes ou autres cultures traditionnelles, qui se réunissent dans des huttes de sudation. Dans cette sorte de matrice, à la fois chaude et purifiante, elles parlent de sujets typiquement féminins: règles, sexualité, grossesse, accouchement, maternité, contraception, ménopause.

 

Toutes les générations sont confondues et l’apprentissage se fait par la transmission de la sagesse ancestrale. C’est un rituel de passage qui se répète tout au long de la vie d’une femme, car celle-ci passe par de nombreuses étapes : de la petite fille à l’adolescente (réglée), à la femme qui entre dans la sexualité, devient compagne, puis mère; traversant la grossesse et l’accouchement, elle devient éducatrice, dévouée à la famille, puis femme ménopausée, invitée à faire retour sur elle-même et à transmettre sa connaissance tout en se préparant à la mort.

Ces rites de passage ont été perdus dans notre société moderne et individualisée, et la transmission entre femmes s’est peu à peu étiolée avec la famille nucléaire. Les «conseils» d’une mère, d’une sœur ou d’une amie, avec leurs expériences uniques, ne suffisent pas à entourer, informer et rassurer les jeunes femmes qui vivent les étapes de leur vie dans une solitude intime. Le compagnon est alors souvent sollicité pour tenir le rôle de soutien maternant, parfois au dépend de sa véritable place d’homme et de père dans la famille.

 

L’avantage de la ritualisation au féminin est de transmettre un «savoir» global et ancestral en non pas des expériences, des peurs ou des croyances personnelles.

Dans nos sociétés occidentales, la médecine a pris le relai d’un point de vue scientifique, mais elle se cantonne à l’aspect physique ; la part humaine et émotionnelle est laissée de côté. Il est souvent bien difficile ou même impossible de parler à son médecin de préoccupations intimes, voire irrationnelles, qui sont pourtant bien présentes dans ces périodes de vie.

L’image véhiculée par les médias est souvent édulcorée. Portée par l’économie, elle offre des solutions tournées vers l’extérieur, bien souvent dans des produits montrés comme idylliques.

Quand à la psychologie, elle renvoie à une «problématique» des préoccupations normales qui font parties intégrante de périodes plus ou moins difficiles, selon la façon dont elles sont abordées.

 

L’association Co-Naître a repris ce concept de Tente Rouge et l’a adapté aux besoins de notre société actuelle pour inviter les femmes à venir partager leur vécu de grossesse, d’accouchement et de maternité. Des jeunes femmes viennent pour échanger leurs désirs et leurs peurs et entendre le vécu de leurs aînées.

Il s’agit de cercles de femmes qui se réunissent dans une ambiance intime, dans la confiance et l’anonymat, pour s’occuper d’elles et se ressourcer au féminin.

Ces Tentes Rouges sont animées par deux professionnelles qui sont garantes d’un lieu chaleureux et sont attentives à ce que chacune trouve sa place. Elles participent à la tente Rouge au même titre que chaque femme, elles ne sont aucunement là en tant que « personnes qui savent » mais pour garantir un cadre sécurisant propice à une parole vivante et profonde.

Les principes de base de ces moments de paroles sont la confidentialité et le non jugement. Chacune parle de ce qui lui tient à cœur aujourd’hui, raconte un vécu qu’elle a besoin de partager ou de déposer dans ce lieu. Chaque expérience, bonne ou mauvaise, est unique et précieuse et les autres femmes peuvent ainsi en profiter.

Nous traversons parfois des expériences sensibles dans la solitude. Mettre des mots, affirmer son ressenti, être entendue et reconnue, permet à chacune de repartir nourrie du respect de son vécu intime et de l’expérience des autres.

Comme la matrice, la Tente Rouge est un lieu de transformation. Elle permet de contenir, soutenir, guider, rassurer ; elle remplace le doute, la solitude et le refoulement. Elle permet également de dire sa part maternelle impudique et de sortir du mythe de la mère idéale.

 

Ces soirées sont proposées en alternance sur Genève, Nyon et Lausanne, à raison d’environ une fois par mois. Elles sont très appréciées par des femmes de tout âge et elles abordent des thèmes variés liés à la naissance, la maternité et la féminité.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Genève

Association co-naître

Plateforme d'information, de communication et d'orientation pour la périnatalité. Elle s'adresse aux parents et/ou futurs parents et vise à leur offrir, ainsi qu'à leur enfant, les moyens d'un bon démarrage dans la vie.

Autres adresses
A lire
Voir également
Nos partenaires