Notre expert

La santé publique retient des informations essentielles: les grossesses non désirées chez les ados, les avortements et les IST, les infections sexuellement transmissibles, restent les préoccupations primordiales de notre santé publique. 

Les monitrices en éducation sexuelle viennent en classe pour faire passer ce message. Elles parent au plus pressé.

Mais il semble pourtant que cette éducation cache l’essentiel de ce qu’une jeune fille ou un garçon devrait connaître du cycle féminin. 

La vie sexuelle d’un jeune couple commence généralement avec un préservatif.
Mais dès que la relation se prolonge, le garçon aimerait que la fille prenne la pilule, afin de sécuriser leurs rapports.

En dehors de la pillule, il existe d'autres alternatives naturelles tout à fait valables, fiables et facile à apprendre dont la méthode sympto-thermique.
Elle consiste en l’observation des signes de la fertilité, pour déterminer les périodes fertiles et infertiles.

Différentes écoles existent et proposent des formations et des conférences dans toute la suisse romande

  • L'école INER qui suit la méthode Rötzer symptothermique proposant une option contraceptive fiable à 100%
  • L'école Sensiplan, qui interprête la glaire et la température séparément
  • L'école Cler, école plus orientée religieusement et plus axée sur les couples chrétiens
  • L'école Symptotherme 

Cette méthode, quelque soit l'école qui la porte présente l'énorme avantage de pouvoir passer à une contraception sans hormone.
De la même façon, cette méthode axée sur la connaissance de son cycle pour déterminer les périodes de fertilité et d'infertilité permet d'optimiser les moment favorables à une grossesse.

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires