Césarienne: récupérer après

Notre expert

Un article proposé par la Clinique de La Source, écrit par le Dr. Nehad Akram,
médecin spécialiste FMH en gynécologie et obstétrique. 
Vous vous posez des questions par rapport à votre grossesse? 
N'hésitez pas à poser votre question, la clinique y répondra volontiers!

Une naissance sur 5 se fait par césarienne! C'est incontestablement un acte chirurgical qui se pratique de plus en plus. Il peut être effectué en urgence, au cours de l'accouchement, ou programmé à l'avance. Environ 1/3 des césariennes sont décidées en cours d'accouchement lorsqu'il y a souffrance de la maman ou du bébé, et 2/3 des césariennes sont programmées.
Pourquoi faire une césarienne? Est-elle programmée? Que se passe-t-il lorsqu'elle est faite dans l'urgence?

Que vous sachiez déjà que vous allez avoir une césarienne ou que vous souhaitiez simplement vous préparer à cette forme d'accouchement, ce dossier explore avec vous quelques pistes afin de ne pas être prise au dépourvu le jour de la naissance. La césarienne est une technique chirurgicale pratiquée pour sortir un bébé du ventre de sa maman, lorsqu’un accouchement est impossible, voire dangereux par les voies basses naturelles.
Le mot césarienne dérive du latin «césar» qui veut dire enfant né par incision (du verbe caedere: couper, inciser) d’où viendrait le surnom (cognomen) porté par Jules César qui l’a hérité d’un de ses ancêtres qui lui serait né par césarienne.
Programmée ou déclenchée en urgence, la césarienne était autrefois considérée comme une naissance au rabais. Environnement ultra-médicalisé, mise à l’écart du papa, séparation avec le bébé…autant de circonstances qui font que parfois les mamans en gardent un mauvais souvenir.
Mais aujourd’hui, les nouvelles technologies et la formation des équipes ont changé la donne: il est possible de respecter la sécurité nécessaire à cet acte chirurgical, tout en préservant l’émotion et le contact entre le bébé et ses parents…
     

Quand doit-on avoir recours à une césarienne?

Cette opération est pratiquée dans certaines conditions pour la sécurité de la mère et de l’enfant. Généralement, elle intervient lorsqu’il y a impossibilité d’accoucher par voie basse, c’est-à-dire par voie naturelle.

  • En cas de souffrance fœtale lors du travail, ou de disproportion entre le bassin et la taille de l’enfant: si les dimensions du bassin de la mère sont insuffisantes ou si l’enfant présente un volume trop important.
  • Si le bébé se présente en mauvaise position (présentation du front) ou siège transverse entraînant trop de complications.
  • Dans le cas d’un enfant prématuré, d’un poids trop faible, d’hypotrophie (qui souffrirait d’un accouchement par les voies naturelles),
  • Si le col de l’utérus reste insuffisamment dilaté malgré l’augmentation des contractions et l’emploi de médicaments dilatateurs.
  • Placenta prævia (placenta recouvrant et interdisant le passage du fœtus par voie basse, risque d’hémorragie maternel important).
  • Pathologie maternelle qui empêche un accouchement par voie basse. Si la mère présente un fibrome de gros volume et un kyste ovarien qui empêchent la naissance par voie basse.
  • La césarienne est également pratiquée lorsque l’accouchement ne doit pas être effectué par voie naturelle ou lorsque la grossesse doit être interrompue avant le terme pour des raisons de sécurité pour l’enfant ou pour la mère.
  • En cas de souffrance fœtale trop importante.
  • Lors de naissance multiples (plus de deux enfants).
  • Si la mère est malade. Si la mère est trop fatiguée ou présente des affections cardio-vasculaires imposantes et n’est plus à même de mener l’accouchement à son terme ou si la poursuite du travail représente un danger pour la vie de l’enfant.
  • Désir maternel.  

La césarienne sera effectuée sous rachianesthésie ou anesthésie péridurale et dans certains cas très particuliers, sous anesthésie générale.
  

Indication:  

Une césarienne peut être décidée dès la fin de la grossesse. C’est une césarienne dite programmée. Elle peut être décidée également au cours de l’accouchement, tout au début, au milieu, voire même à la fin du travail. Il peut parfois s’agir d’une telle urgence, que les explications détaillées ne sont données au couple qu’après l’accouchement.
  
Les répartitions entre les césariennes programmées et les césariennes effectuées en cours de travail sont d’environ moitié-moitié. Une césarienne est mieux vécue si elle est préparée et expliquée bien avant l’accouchement.
  

Césarienne programmée:  

Sauf cas particulier, une césarienne s’effectue après 39 semaines d’aménorrhée. Les indications d’une césarienne programmée sont:

  • Macrosomie fœtale: estimation du poids fœtal supérieur à 4kg voire 4,5kg, chez une femme diabétique.
  • Malformation utérine, utérus bicorne ou multi cicatriciel.
  • Présentation par siège transverse.
  • Grossesse multiple (plus que 2 bébés).
  • Grossesse gémellaire, lorsque le premier jumeau se présente par siège.
  • Placenta prévia (placenta qui est situé très bas et qui recouvre le col utérin).
  • Certaines malformations fœtales.
  • Cancer du col utérin.
  • Pathologie maternelle qui interdit l’effort expulsif.
  • Herpès génital en 3ème trimestre.
  • Désir maternel.
  • Bassin étroit.
  • Disproportion fœto-pelvienne.
       

Césarienne en cours de travail:

  • Stagnation de la dilatation du col utérin pendant 2 à 3 heures.
  • Présentation dystocique.
  • Présentation fœtale anormale (transverse, etc.)
  • Souffrance fœtale en cours de travail.
  • Hypertension artérielle mal tolérée.
  • Fibrome prævia à l’origine d’une dystocie (fibrome utérin bas situé et empêchant un déroulement normal de travail).
  • Disproportion entre la taille du bassin maternel et le poids fœtal. Hémorragie maternelle. 
       

Comment se déroule une césarienne?

La césarienne se déroule au bloc opératoire. Pose d’une perfusion intraveineuse, pose d’une anesthésie péridurale ou d’une rachianesthésie, pose d’une sonde urinaire afin d’éviter une plaie de la vessie en cours d’intervention.
 
Désinfection de la peau de l’abdomen et pose d’un champ opératoire stérile. Si le conjoint souhaite assister à l’intervention, il rentre à ce moment-là pour s’asseoir du côté de la tête de la patiente après s’être habillé en tenue de bloc opératoire. Il peut alors discuter avec sa conjointe sans ne rien voir du côté de l’intervention.
   
Souvent, une pression est ressentie au niveau de l’abdomen au moment de l’extraction fœtale. Dès que le bébé est dehors, il est amené du côté de ses parents avant d’être emmené par la sage-femme (éventuellement en compagnie du papa) pour les premiers soins et confié au pédiatre qui est présent dans le bloc opératoire. L’extraction fœtale dure moins de 5 minutes et la césarienne en moyenne 30 minutes.
   
Des nausées, un essoufflement et un léger malaise peuvent être ressentis en cours d’intervention. L’anesthésiste présent dans la salle utilise des produits afin de réduire ces effets.
  
Mise en place de pansements, surveillance pendant 2 heures en salle de réveil ou en salle d’accouchement avant de remonter en chambre, l’allaitement est dès lors possible, ainsi que la reprise d’une alimentation légère.
   
Premier levé le lendemain de l’intervention. Ablation de la sonde urinaire après 24 heures et de la perfusion intraveineuse après 48 heures.
     

Anesthésie lors de césarienne

Une césarienne peut être pratiquée sous:       

Anesthésie locorégionale: il s’agit d’anesthésier toute la partie inférieure du corps, la patiente reste consciente, elle peut parler et voir le bébé dès son extraction.  
Il existe deux types d’anesthésies locorégionales: l’anesthésie péridurale et la rachianesthésie. La péri-rachi anesthésie permet de combiner ces deux techniques.  

  • La péridurale est un analgésique régional: seule la partie inférieure du corps est insensibilisée. Le produit est injecté entre les 3ème et 5ème vertèbres lombaires dans l’espace péridural (dont la moelle épinière ne fait pas partie, tout risque de paralysie est donc écarté). La pose d’un cathéter à l’endroit de la piqûre permet de réinjecter du produit si besoin. Son effet n’est pas immédiat, une vingtaine de minutes sont nécessaires pour qu’il soit optimal.  
  • La rachianesthésie: souvent utilisée pour les césariennes programmées. Cette méthode s’installe rapidement et son effet local dure environ une heure. Mais elle ne permet pas de laisser un cathéter pour réinjecter du produit.      

Anesthésie générale: rarement pratiquée, l’anesthésie générale est réservée pour certaines situations d’extrême urgence parce qu’immédiatement efficace et aux patientes présentant une contre-indication à l’anesthésie locorégionale.

  • Trouble de la coagulation.
  • Fièvre, état infectieux.
  • Anomalie de la colonne vertébrale.
  • En cas d’extrême urgence (souffrance fœtale aiguë sans anesthésie péridurale auparavant, décollement placentaire). 

Son principal inconvénient: la mère n’étant pas consciente lors de l’accouchement, cela retarde la rencontre mère-enfant.

       

Avantages d’une césarienne:  

La réalisation d’une césarienne permet de:  

  • Réduire le  risque maternel ou fœtal pour lequel la césarienne a été indiquée.
  • Eliminer le risque d’un traumatisme postnatal (déchirure périnéale, incontinence anale).
  • Planifier la date et l’heure exacte de la naissance.
        

Quelques questions-réponses...

Pourquoi y a-t- il de plus en plus de césariennes?
Tout d'abord parce que les progrès de la médecine sont tels, que l'on détecte les détresses fœtales plus rapidement grâce au monitoring et, ainsi, on peut intervenir plus rapidement.
Ensuite parce qu'avec l'augmentation des PMA (Procréation médicalement assistée), les grossesses sont souvent multiples et que dans ces cas-là, les césariennes sont plus fréquentes.
   
Et puis, il y a une augmentation du nombre des grossesses à risque: les femmes accouchent de plus en plus tard...
    
Une fois que la césarienne a eu lieu... que se passe-t- il ensuite?
Il s'agit d'une opération chirurgicale, donc, une fois les effets de l'anesthésie passés, il reste une douleur, certes contrôlable avec les anti-douleurs, mais existante. Elle devra être signalée à l'infirmière afin que vous puissiez être soulagée. Ensuite, le lendemain, vous pourrez vous lever, doucement, mais surement! Plus vite vous vous lèverez, mieux vous récupèrerez. Les tissus incisés ont été recousus et doivent cicatriser. 
Si vous ne pourrez pas faire de gros efforts, jour après jour, vous irez de mieux en mieux.  
Par ailleurs, la césarienne est une opération, dont la fatigue s’ajoute à celle de l’accouchement. Et cette fatigue peut perturber certaines fonctions naturelles comme la montée du lait qui peut être plus tardive ou le transit intestinal.
    
Insensibilisation de la cicatrice et de la peau
En incisant à ce niveau, on coupe certains nerfs. Et celà demande un peu de temps pour que le réseau de nerfs se reconstitue. Mais la sensibilité revient petit à petit. Normalement au bout de six mois, la sensibilité devrait être revenue.
   
Combien de temps après une césarienne pour un nouveau bébé?
Généralement, il est recommandé d'attendre un an pour que la cicatrice soit bien forte. Mais tout dépend aussi de la qualité de la peau de la maman, de la façon dont la césarienne a été faite. Le mieux est d'en discuter avec votre gynécologue.
   
Est-ce qu'il y aura de nouveau une césarienne pour la naissance d'un deuxième ou troisième enfant?
Si la césarienne a été indiquée pour une cause permanente (comme un bassin trop étroit), alors une nouvelle césarienne sera nécessaire pour un prochain accouchement.   
   
En revanche, si le premier recours à une césarienne a été motivé par des causes accidentelles (hémorragie, souffrance fœtale, présentation par siège non lié à une malformation utérine), il n’est pas obligatoire de recourir à une nouvelle césarienne.
  
Il faut cependant noter qu’une césarienne antérieure augmente le risque d’un nouveau recours à cette pratique pour une raison principale: la cicatrice de la première opération peut se rompre sous l’effet des contractions utérines lors de l’accouchement et ainsi exposer la mère et l’enfant à des complications très importantes.
   
En revanche si une patiente a déjà subi deux césariennes, le troisième accouchement en sera de préférence aussi une, afin d’éviter une complication de l’ancienne cicatrice de l’utérus. Pour la sécurité de la mère et de l’enfant.
    
Doit-on limiter le nombre d'enfant si l'on doit accoucher par césarienne?   
A priori, il n'y a pas de limites! Mais... la cicatrice d'une césarienne se fragilise au bout d'un certain nombre de césarienne. Tout dépend de chaque femme et surtout de sa façon de cicatriser. Souvent trois césariennes sont possibles sans problème, éventuellement quatre. Celui le plus à même de vous renseigner est votre gynécologue qui pourra vous renseigner le plus utilement possible.

Un article proposé par la Clinique La Source.
Vous vous posez des questions par rapport à votre grossesse?
N'hésitez pas à poser votre question, la clinique y répondra volontiers!


Commentaires





Nos adresses préférées

> Vevey1

Aide en ligne: Gynécologie - Grossesse
Dr Leonidas Politoff, à Vevey

Gynécologue à Vevey, le Dr Politoff répond à vos questions au cabinet.
Lundi-vendredi : 8:00-12.00 et 14:00-18:00

Vous habitez la suisse romande? Le Dr. Leonidas Politoff répond également gracieusement aux questions que les suissesses romandes se posent concernant leur santé et leur suivi gynécologique.

Vos questions sont posées de façon anonyme, il vous répondra de façon anonyme également.

Important: merci de mettre le nom de votre ville, ainsi que la référence à Lafamily.ch pour que votre réponse soit la plus optimale possible.
Seules les questions mentionnant la ville seront prises en compte, et provenant de suisse romande

> Lausanne

Centre Périnatal
Bien naître, Bien grandir

Nous vous accueillons dans un espace chaleureux au cœur de Lausanne, où une équipe pluridisciplinaire de 20 professionnels vous accompagne avant, pendant, après la grossesse et tout au long du développement de l'enfant.
Notre prise en charge se divise en deux pôles : notre pôle Bien Naître et notre pôle Bien Grandir.
Cours de préparation à l'accouchement - Sophrologie - cours de yoga pour enfant - cours d'allaitement - thérapie de couple - psychologue...

> Lausanne

Clinique de La Source - Maternité «Source de Vie»

Découvrez nos prestations aux futures mamans, bébés et papas. Acupuncture, fasciathérapie, massages et portage bébés…

Autres adresses
A lire
Nos partenaires