A. Les enjeux de la surstimulation des enfants

Dans cette rubrique

A. Les enjeux de la surstimulation des enfants

Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Anne Jeger, Notre partenaire psychologue clinicienne, répond répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Ecrivez-lui ici: jegeranne@hotmail.com ou au 076 373 98 26

Un article écrit par Anne Jeger, psychologue clinicienne.
Elle reçoit des enfants, des adolescents et des adultes confrontés à des ruptures de lien (décès, maladie grave d'un proche, séparation...), des difficultés familiales, scolaires ou professionnelles, des problèmes relationnels ou des questions existencielles. 

Les enjeux de la surstimulation des enfants: trop, c’est trop!

Du point de vue du parent

En attendant leur enfant, les parents ont déjà un projet sur lui. Il a été ou non désiré mais il est dans le ventre de sa mère et déjà, papa et maman imaginent comment sera leur petit : à qui va-t-il ressembler, de qui tiendra-t-il son caractère ? etc. Les parents projettent sur leur enfant, souvent inconsciemment, leurs propres désirs et c’est normal. Mais…une fois l’enfant là, le désir se confronte à la réalité et parfois, c’est la déception. Pourtant l’enfant n’a rien fait et n’a rien dit pour. Il est déjà porteur de beaucoup d’illusions parentales et ce n’est que le début…
  
Pour répondre à une injonction qui dit « Il faut stimuler les enfants dès leur plus jeune âge, c’est le meilleur moment, on nous l’a dit, tout se joue avant 6 ans », les parents se mettent en quête de ce qui sera le mieux pour leur enfant et c’est normal.
Mais… le mieux est parfois l’ennemi du bien.
C’est vrai, on croit bien faire parce qu’on l’a appris. On est conditionné, un peu, beaucoup.

Dans le domaine intellectuel, parce que c’est bien de celui-là dont il s’agit, celui-là qui est valorisé à outrance dans notre société, on donne beaucoup à notre progéniture pour être sûr qu’elle sera dans la course dont je parlais tout à l’heure, qu’elle sera comme les autres pour ne pas être mise au banc de la société, recalée, et différente. C’est cette différence qui pourrait faire souffrir l’enfant. Et c’est là que le bas blesse. En le stimulant à l’excès, que ce soit par l’achat de jouets, de gadgets, que ce soit par l’inscription à toutes sortes de cours, que ce soit en l’abreuvant de nouvelles informations, si on ne respecte pas son rythme de développement, ni son espace-temps, au sein de la famille, à l’école ou ailleurs, il risque fort de souffrir. On ne peut pas demander à un enfant de faire un marathon alors qu’il apprend à marcher. C’est ce que parfois nous exigeons de lui et c’est impossible !

Les parents comme les enfants sont essoufflés de vivre à ce rythme épuisant «boulot-activités-garde des enfants-dodo-boulot, etc.». C’est un cercle vicieux. Pressurés eux-mêmes sur leur lieu de travail, ils rentrent fatigués à la maison. Ils demandent à leurs enfants de faire leurs devoirs, alors qu'ils viennent de quitter l’école, fatigués par leur journée. Ils sont peut-être allés entre temps à leur cours de musique et à celui de tennis et doivent être sages à la maison. A quel moment ont-ils un moment à eux, seuls, pour souffler, jouer, rêver à être des enfants insouciants ? Certains parents vont jusqu’à éliminer toute activité ne rentrant pas dans le cadre d’une compétition les préparant ou les condamnant à réussir. Ce qui génère beaucoup d’angoisses.
Parents et enfants sont dans la même galère et il faut pouvoir s’arrêter une fois dans cette course vertigineuse pour réaliser qu’il est temps de changer les donnes.
     

Du point de vue de l’enfant

L’enfant, tout petit, a des compétence psychiques et intellectuelles prêtes à fonctionner. Elles ont besoin de l’interaction avec l’environnement afin de pouvoir s’exprimer. Le petit enfant est prêt à apprendre, à explorer et découvrir le monde qui l’entoure. Mais il a aussi besoin de temps pour intégrer ses nouveaux apprentissages. Il peut donner l’impression de tout assimiler, mais attention, toute nouvelle situation demande une adaptation à la fois psychique et physique. Il peut exister un décalage entre le développement des connaissances et des possibilités de l’enfant et sa maturité affective.  L’enfant subit de fortes pressions et le plus souvent avec la notion ou l’obligation de réussir. On lui en demande trop. Il en résulte un stress voire une sensation d’insécurité et de peur : peur de ne plus faire face, peur de ne pas réussir, peur de l’échec, peur de décevoir ses parents ou l’entourage, de ne pas se conformer à l’image que l’on attend de lui, peur de l’école… Beaucoup d’enfant sont fatigués et ils ne demanderaient qu’à arrêter cette spirale dangereuse, mais ils veulent répondre aux exigences de ceux qu’ils aiment de peur de ne plus être aimés.

L’enfant se sent à la fois pressuré et frustré de ne pas toujours répondre aux exigences des autres, qui deviennent parfois les siennes.
Cette vie fractionnée entre école, activités, devoirs, met en danger son équilibre psycho-affectif qui signifie le renoncement à un désir d’évasion légitime.

Commentaires





cecileduvieux
11.05.2019 03:21

Témoignage: je me nomme CECILE je suis algérienne d'origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d'une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu'il ne veut plus de moi qu’il ne m'aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j'ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j'ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m'a donné le contact d'un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c'est lui qui m'a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 3 jours de travaux magique.Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.Je vous laisse son contact :
Tél (whasapp/Viber/Imo) : 00229-665-477-77
Veuillez consulter son site pour prendre ces contact : Voici son site : https://www.grand-marabout-retour-affectif.fr
...
Minnie
19.10.2015 10:06

Bonjour,

Connaissez-vous des livres pour enfants que nous pourrions lire avec ma belle-fille de 8 ans pour l'aider à se défaire de la peur de décevoir sa maman?

La pauvre est terrorisée de décevoir sa maman, chez qui elle vit une semaine sur deux. Elle est en général très bonne à l'école, mais quand elle fait une note qu'elle juge insuffisante, elle angoisse et fait des crises de larmes à l'école quand elle doit rentrer chez sa mère. Nous en avons été avertis par l'école et la jeune fille qui la garde chez sa mère.
Avec son père ou moi, elle n'a pas peur de parler de ses notes, mais nous demande de l'aider à trouver comment les annoncer à sa mère, et angoisse quand vient le moment du téléphone avec sa mère. Quand elle a des bonnes notes, par contre, elle s'empresse de les lui annoncer.
Cependant, rien de ce que nous pouvons lui dire ne semble la rassurer...

Nous avons essayé d'en parler à sa mère, mais d'après elle le seul problème est que c'est de notre côté que son père ne donne pas assez d'attention à la petite (alors que c'est un papa très attentionné, présent et aimant) et que ne suivons pas assez ses progrès à l'école.

Des conseils?
...
baldille
05.04.2013 15:30

je fais au mieu pour ne pas surstimuler mes enfant j'evite de trop leur parler, de les mettre en contact avec des livres pour être sure qu'ils soient comme les autres. Malheureusement pour mon grand sa maitresse de grande section lui a appris a lire.
...
Nos adresses préférées

> Genève

Accompagnement Thérapeutique pour enfants et adolescents

Prise en charge psychologique des enfants et des adolescents dans le cadre de leur scolarité ou en dehors de leur scolarité, ainsi que des jeunes non scolarisés, (déscolarisation, rupture ou phobie scolaire), des personnes atteintes dans leur santé mentale, des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire et démotivés.
Conseiller en éducation

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Chexbres

Artefact SA (pour les ateliers-Filliozat)

Les Ateliers-Filliozat. Vers un quotidien aimant et joyeux avec nos enfants. Tendresse, respect, écoute…Neurosciences et techniques de psychologie positive. Des ateliers pour comprendre et savoir agir. Et enfin devenir le parent que vous rêver d’être.

Marie-Laure Pellegrin et Laurence Fort ont été toutes deux formées par Isabelle Filliozat, psychothérapeute et écrivaine.
Les ateliers se déroulent dans le très joli lieu de la Fondation Crêt Bérard, à Puidoux, près de Lausanne.

> Echallens

Ateliers Christine - émotions & confiance

Accompagnements émotions et confiance en soi.
Aide face aux émotions fortes: crises, colère, stress, tristesse, peur...
Booster la confiance: votre enfant à de la peine à prendre sa place à l’école, se sent exclu, nul, manque de confiance en lui...

> Lausanne

Cécile Vuillemin - Psychologue FSP
Cabinet Mots pour Maux

Psychologue FSP/ASPEA spécialisée, je propose un soutien psychologique pour les enfants, les adolescent.e.s et les jeunes adultes ainsi que du coaching parental. J’anime aussi des ateliers d’écriture à destination des jeunes.
Bilan psychologique - Bilan émotionnel et affectif.
Accompagnement psychologique lors de handicap. Accompagnement de l'enfant et/ou du-des parents.

> La Tour-de-Peilz

Musée Suisse du Jeu

Plus de 5'000 jeux, animations et découvertes pour enfants et familles.

> Lausanne

Thérapie par le jeu et les arts créatifs

Rosemarie Chopard, Thérapeute par le jeu et les arts créatifs/ Art Thérapeute (ASCA)

La thérapie et "ses outils": histoires, marionnettes, masques, jeux de rôle, jeu de sable, musique, relaxation, activités créatrices...

Autres adresses
Accompagnement sur l'ensemble du canton
Histoires de PARENTS
A lire
Voir également
Nos partenaires