Notre expert
Apprentissage en Suisse pour frontalier ou étranger

À la fin de leur scolarité obligatoire, les jeunes élèves résidant en Suisse doivent faire un choix pour leur prochaine scolarité.

  • soit ils entrent au gymnase pour ensuite intégrer une haute école ou une université, ou pour préparer un apprentissage très spécifique
  • soit ils optent pour un apprentissage et commencent à se former à leur futur métier.

Le saviez-vous ?
En fin de 11è,e, à la fin de l'école obligatoire, c'est presque deux tiers des élèves qui se dirigent vers la voie de l'apprentissage, et un tiers des jeunes choisissent de prolonger leurs études et entrent au gymnase.
Plus de 90% des jeunes obtiennent un certificat après une formation post-obligatoire (degré secondaire II).

L’apprentissage débouche sur:

  • Une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP en 2 ans). Puis, si le jeune le souhaite, il peut rejoindre en 2ème année, la filière CFC de son domaine de formation.
  • Un certificat fédéral de capacité (CFC, en 3 ou 4 ans).

L'apprentissage peut se faire de deux façons :

En entreprise (dual):

  • pratique en entreprise et 1-2 jours de théorie par semaine (cours professionnels)
  • cours interentreprises
  • salaire
  • 5 semaines de vacances

Le système de formation duale présente de nombreux avantages car il offre à la fois une formation de qualité et un accès direct au marché du travail.
De plus, cette formation laisse toujours la porte ouverte à un éventuel changement d’orientation. Les apprenti-es peuvent améliorer leur niveau avec des cours supplémentaires, accéder à une école professionnelle supérieure ou effectuer une maturité professionnelle qui leur donne accès aux hautes écoles.

En école de métiers:

  • théorie et pratique à l’école, à plein temps
  • parfois stages en entreprise
  • pas de salaire
  • vacances scolaires

Quelle que soit la voie choisie, le CFC a la même valeur. Il  peut être complété par la maturité professionnelle. 
Certaines entreprises et associations professionnelles organisent des tests d’aptitudes pour sélectionner leurs apprentis.
Les écoles de métiers admettent en principe les candidats sur la base d’un examen.

Le jeune peut commencer un apprentissage dès 15 ans révolus.
Le contrat d’apprentissage (dual) ou le contrat de formation (en école de métiers) est signé par le jeune accompagné de son représentant légal s’il est mineur, et l’entreprise formatrice ou l’école de métiers.

Et pour les frontaliers et étrangers ?

Grâce aux accords passés avec l’Union européenne (UE) et l’Association européenne de libre-échange (AELE), les jeunes de ces pays ont la possibilité d’effectuer un apprentissage en Suisse. Toutefois, vu qu’ils travaillent à temps partiel et sont rémunérés, ils doivent demander un permis de séjour.

Comment se passe la reconnaissance des diplômes étrangers de la fin de l'école obligatoire ?
Il n'y a pas de reconnaissance au niveau fédéral de ce type de diplômes. Seule l'entreprise formatrice décide si la formation réalisée à l’étranger avant l’apprentissage est suffisante.
Avant de conclure un contrat d'apprentissage, l'entreprise formatrice est tenue d'effectuer les déclarations nécessaires ou d'obtenir les autorisations auprès des autorités compétentes.

L’assurance-maladie est obligatoire, que ce soit pour les apprentis qui vivent en suisse ou ceux qui rentrent le soir ou le week-end dans leur pays d’origine. 

Conditions pour commencer un apprentissage en Suisse
Les personnes qui arrivent en Suisse après l'école obligatoire doivent d'abord apprendre la langue locale. Elles doivent parfois aussi rattraper des matières scolaires, ce qui fait qu'elles commencent souvent l'apprentissage après 18 ans.

Préapprentissage d’intégration (PAI)
Le PAI prépare les réfugiés et personnes admises à titre provisoire à suivre un apprentissage. Le préapprentissage dure un an et se déroule en entreprise et à l'école sur un rythme de:

  • trois jours de travail par semaine dans une entreprise,
  • deux jours par semaine à l’école.
    Les personnes apprennent les bases de la langue et acquièrent des compétences techniques. Elles travaillent aussi leurs compétences de base pour pouvoir suivre une formation professionnelle initiale. Le PAI et des programmes de formation plus courts aident les personnes de langue étrangère à apprendre plus rapidement.

Commencer un apprentissage sans passer par le PAI
Les migrants avec de bonnes connaissances de base peuvent commencer directement un apprentissage professionnel. L’apprentissage en deux ans, l'Attestation Fédérale de formation Professionnelle (AFP) peut être une solution. L'AFP aide les personnes qui ont des difficultés à apprendre. Le PAI ou d'autres programmes de formation courts aident les personnes à apprendre plus rapidement la langue.

Commentaires





Coups de coeur de la semaine

A lire
Nos partenaires