Thérapies alternatives et spiritualité

Notre expert

Article proposé par le CIC - Centre Intercantonal d'Information sur les Croyances 

De nombreuses techniques psycho-spirituelles proposent de soulager vos souffrances physiques et morales. Le Centre intercantonal d’information sur les croyances (CIC) vous aide à vous repérer dans ce nouveau marché de la santé.

Imposition des mains, transmission d’énergies, purification du corps, communication avec les morts, télépathie, élixirs aux vertus bienfaisantes… Toutes ces méthodes utilisées dans les thérapies dites alternatives défendent une approche spirituelle. Elles se réclament souvent de traditions religieuses orientales ou de l’ésotérisme occidental. Appréhendant l’individu dans sa globalité (physique, psychologique et spirituelle), elles font appel à diverses croyances, même si elles revendiquent un fondement scientifique. Outre la guérison, elles promettent aussi l’épanouissement personnel et une vie meilleure. Ce n’est cependant pas un phénomène nouveau. De tout temps les religions se sont préoccupées de la santé et de la souffrance.

Depuis les années 1990, on observe dans les sociétés industrialisées un essor de thérapies parallèles affirmant l’importance de la spiritualité. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment signalé un accroissement de l’usage de la médecine parallèle dans les pays développés: elle estime que plus de la moitié de la population a recours au moins une fois à ce type de pratique. Ce phénomène de société a favorisé le développement d’un nouveau marché de la santé.

Si ces thérapies offrent des réponses rassurantes, elles suscitent également des questions et inquiétudes chez tout un chacun:

  • Sont-elles sérieuses?
  • Sont-elles reconnues?
  • Ont-elles un lien avec une «secte»?

Sans entrer dans la polémique entre médecine scientifique et thérapies parallèles, le Centre intercantonal d’information sur les croyances estime qu’il faut faire attention quand le thérapeute : 

  • Cherche à prendre en charge tous les domaines de la vie – professionnelle, familiale, spirituelle, affective, sociale – sans en avoir forcément les compétences.
  • Recommande d’arrêter ou de ne pas commencer un traitement médical.
  • Fait des promesses qu’il ne peut pas tenir et entretient de faux espoirs chez le patient.
  • Impose des exercices qui ont un caractère humiliant ou culpabilisant.
  • Incite à rompre les liens avec les proches.

Il faut également savoir que les thérapies alternatives ne sont pas reconnues officiellement par la loi. Elles ne sont donc pas remboursées par l’assurance obligatoire. Si elles sont en général peu réglementées, il existe cependant des législations cantonales. Par exemple, certains cantons interdisent aux thérapeutes non reconnus de traiter des personnes atteintes de maladies transmissibles. Il est donc important de bien se renseigner sur la formation du thérapeute, sa méthode et ses honoraires. Trop de patients se livrent au hasard à des méthodes qu’ils ne connaissent pas et s’aperçoivent plus tard qu’elles ne leur conviennent pas.

Si vous vous voulez en savoir plus sur une thérapie alternative, si vous avez des doutes sur un guérisseur, si vous voulez connaître vos droits, prenez contact avec le Centre intercantonal d’information sur les croyances. Il vous renseignera gratuitement et en toute confidentialité.

Centre intercantonal d’information sur les croyances
27, Boulevard Helvétique, 1207 Genève
Tél. : 022 735 47 50
info@cic-info.ch - www.cic-info.ch
Salle de documentation ouverte au public de 9h30 à 18h

Commentaires





Nos adresses préférées

> Lausanne

Atelier de femmes - Vanessa Langer

Yoga, atelier périnée, préparation à la naissance, stages de femmes, thérapie psycho-sexo-corporelle

> Echallens

Atelier Yogalaya

Cours de yoga prénatal et postnatal
Cours de yoga adulte et senior
cours de yoga enfant et parent-enfant
Yogathérapie

> Genève

CIC - Centre Intercantonal d'Information sur les Croyances

Consultations gratuites par téléphone.
Secte - Religion - Spiritualité

A lire
Nos partenaires