Notre expert
Anne Jeger - Psychologue clinicienne

Question psychologique en ligne ► Notre partenaire psychologue clinicienne, répond gracieusement à vos questions concernant vos problèmes personnels et familiaux :
Posez vos questions, c'est gratuit !
Burn-out maternel, comment s'en sortir?

L’épuisement maternel c’est quoi ?

Un article écrit par Anne Jeger, psychologue clinicienne.

 

L’épuisement maternel ou burn-out maternel touche un certain nombre de mères de manière souvent insidieuse et progressive.
C’est un processus d’usure physiologique dû à une exposition prolongée à un stress chronique.

Pourquoi le burn-out maternel?

Pour comprendre l’origine de cet état, il faut réaliser l’ampleur des tâches que doit assumer une femme dans sa journée de maman.
Voici ainsi les 26 missions listées par le Daily Mail

1. Réveiller les enfants
2. Parvenir à les faire sortir de leur lit à temps
3. Préparer leur petit-déjeuner
4. S'assurer qu'ils avalent bien quelque chose avant d'aller à l'école
5. Leur mettre de la crème solaire sur le visage
6. Vérifier qu'ils se sont brossés les dents
7. Veiller aussi à ce qu'ils soient correctement peignés
8. Vérifier que leur tenue d'école est prête et propre
9. Penser à leur faire prendre leurs affaires de sport
10. Faire en sorte qu'ils n'oublient pas leurs cahiers
11. Vérifier qu'ils ont bien pris leur manteau de pluie
12. Se souvenir des activités après l'école
13. Penser à signer le cahier de correspondance
14. Préparer le goûter des enfants
15. Vérifier qu'ils mettent bien le goûter dans leur cartable
16. Se souvenir des dates d'anniversaire de leurs camarades de classe
17. Penser à leur donner leurs médicaments ou vitamines
18. Ne pas oublier de donner à manger aux animaux de compagnie
19. Vérifier que les enfants ont bien fait leurs devoirs et révisé leurs leçons
20. Veiller à ce qu'ils soient passés aux toilettes avant de monter en voiture
21. Emmener les enfants à temps à l'école
22. Se souvenir de passer au pressing après le travail
23. Se souvenir de tous les rendez-vous de la journée
24. Vérifier que vous aurez de quoi préparer le dîner le soir
25. Réfléchir au menu du soir
26. Prévoir de faire du repassage

Et quand les enfants sont tout-petits, il faut allaiter son bébé, préparer les biberons, s’occuper en même temps de l’aîné, donner le bain, etc, etc.

La charge mentale est conséquente, la dépense en énergie immense !

Comment reconnaître le burn-out maternel?

Les mères qui sont débordés et à bout présentent les symptômes suivants:

Sur le plan émotionnel

  • Tristesse inexpliquée après la joie de la naissance ou tristesse latente depuis plusieurs mois
  • Irritabilité à l’égard de l’enfant et des proches
  • Colères soudaines et non maîtrisées qui se traduisent par des cris
  • Peurs de ne pas être à la hauteur de ce qu’est « une bonne mère » selon la définition qu’on lui donne
  • Angoisses à l’idée de s’occuper de son ou de ses enfants
  • Sentiment de culpabilité
  • Sentiment de solitude

Sur le plan comportemental

  • La difficulté à gérer ses émotions se traduit par des gestes brusques voire violents à l’égard de l’enfant et des proches
  • Ralentissement moteur
  • Sentiment d’être débordé, incapable de gérer les tâches quotidiennes
  • Troubles du sommeil et fatigue majeure
  • Perte d’appétit ou alimentation excessive

Sur le plan cognitif

  • Troubles de la mémoire
  • Difficultés de concentration
  • Oublis
  • Confusion

Ainsi que des manifestations psychosomatiques : maux de ventre, maux de tête, problèmes de peau, etc.

Tout ceci a pour conséquence une baisse de l’estime de soi et une perte de confiance en soi.
Certaines femmes vont jusqu’à avoir des idées suicidaires et « tombent » en dépression.

On constate que les mères qui sont au bout du rouleau sont soit seules à élever leurs enfants, soit en couple mais elles assument tout, soit se mettent beaucoup de pression pour faire au mieux, donner leur maximum, être à la hauteur. Certaines s'étaient imaginées une grossesse idéale, un accouchement idéal, un allaitement idéal….et il en a été tout autrement. Les mères ne sont souvent pas préparées à tout cela car « on » ne leur a pas dit. La société véhicule encore des messages très idéalisés de la maternité : une mère doit être tout le temps disponible, douce et pleinement aimante.

Trop c’est trop !


Comment se sortir d'un burn-out maternel?

  1. Parlez à votre partenaire afin qu’il réalise l’ampleur de votre épuisement maternel : lui partager votre désarroi, la montagne de tâches à réaliser car il ne s’en rend pas forcément compte.

  2. Demandez de l’aide à votre partenaire, à vos proches, à des associations (système de garde).

  3. Consultez si besoin un psychologue, professionnel de la santé.

  4. Trouvez des solutions pratiques : par exemple prenez une baby-sitter de temps en temps pour souffler, entre 17 et 19h.

  5.  Prenez du temps pour vous le WE  pour vous reposer, vous isoler, lire, faire du yoga.

  6. Simplifiez vos journées - ex : sorties avec les enfants proches de votre logement, sans bus et sans voiture.

  7. Simplifiez les repas, en préparer quelques-uns à l’avance, les congeler.

  8. Prenez un bain de temps en temps avec des  bougies et de la musique douce.

  9. Accordez-vous au moins 1h00 par jour pour vous quoi qu’il en coûte, c’est indispensable !

Commentaires





Partager:
Autres adresses
A lire
Nos partenaires