Notre expert
Bienfaits de la musique chez le bébé

De nombreuses études ont démontré que l'éveil à la musique stimule les enfants en améliorant leurs facultés de perception, en stimulant leur intellect et en développant leurs facultés de concentration et de mémorisation.  

Mais peu d'études avaient été réalisées chez le bébé. C'est maintenant chose faite. Après avoir terminé la première étude de ce genre, les chercheurs de l’université de McMaster au Canada découvrirent qu’une activité musicale dès le plus jeune âge est bénéfique pour les enfants même avant qu’ils marchent et parlent. Ils ont vu que les bébés d’un an qui participaient à des classes de musique de style interactif avec leurs parents souriaient plus, communiquaient mieux et répondaient de manière plus sophistiquée à la musique.

Un article retranscrit et traduit par
Eliane Georges, Music Together Riviera (Lausanne, Vevey et Morges)

Ces études ont été publiées récemment dans les revues scientifiques Developmental Science et Annals of the New York Academy of Sciences.

Dans le passé beaucoup d’études sur l’apprentissage de la musique ont focalisé sur des enfants plus âgés, dit Laurel Trainor, directeur de l’Institut McMaster pour la musique et le cerveau. Nos résultats suggèrent que le cerveau du petit enfant est particulièrement plastique à l’expérience musicale.

Trainor et David Gerry, un professeur de musique et un étudiant gradué de l’université de McMaster, ont reçu un prix de la Grammy Foundation en 2008 pour étudier les effets de l’éducation musicale sur les tout-petits.

Dans l’étude la plus récente, des groupes de bébés et leurs parents participaient six mois durant et de manière hebdomadaire à un des deux cours de musique offert, tous deux ayant un style d’enseignement différent.

  • Une classe pratiquait un style interactif où des comptines et chants d’enfants étaient appris avec le support d’une activité gestuelle. Les parents et les enfants apprenaient ensemble à jouer des percussions et se relayaient et s’alternaient dans l’apprentissage de chants spécifiques.
  • Dans l’autre classe, les enfants et les parents jouaient sur des play stations avec des enregistrements de la série ‘XXX’ comme fond sonore. Ils entendaient la musique de manière passive.

Avant le début des classes, tous les bébés étaient au même niveau de développement dans leur manière de communiquer et leur développement social et aucun bébé n’avaient auparavant participé à des classes de musique.

  • Les bébés qui avaient participé aux cours de musique du style interactif avec leurs parents montraient une sensibilité à la structure tonale de la pièce dit Trainor. Ils préféraient écouter la version d’une pièce de piano jouée sur un piano bien accordé, plutôt que sur celui d’un piano mal accordé.
  • En revanche, les enfants qui avaient participé à la classe du style d’enseignement ‘passif’ ne montraient pas la même préférence et leurs cerveaux répondaient à la musique de manière différente. Les cerveaux des enfants ayant participé à la classe de musique interactive réagissaient à la musique d’une manière plus rapide et plus sophistiquée.

Les différences non-reliées à l’expérience musicale étaient encore plus surprenantes entre les deux groupes, dirent les chercheurs.

Les bébés de la classe du style d’enseignement interactif avaient une meilleure communication et plus précoce, comme pointer les objets qui étaient en dehors de leur portée ou dire au revoir. Socialement, ces bébés souriaient plus, étaient plus facile à calmer et montraient moins de détresse quand l’environnement ne leur était pas familier ou quand les choses n’allaient pas comme ils le voulaient.

Tandis que les deux types de classes incluaient l’écoute musicale et que les enfants des deux groupes écoutaient autant de musique à la maison, il y avait une différence notable entre les enfants des deux classes - de style interactif ou passif.

Il y a beaucoup de manières pour les parents de connecter avec leurs bébés. dit le coordinateur de la recherche, Andrea Unrau. Ce qu’il y a de fantastique avec la musique est que tout le monde l’aime et que tout le monde peut apprendre de simples jeux musicaux interactifs.

ScienceDaily (May 9, 2012)

Commentaires





Partager:
Nos adresses préférées
A lire
Nos partenaires