Je n’en peux plus: Gestion du stress en famille

Je n’en peux plus: Gestion du stress en famille

Notre expert
Annick Pochet - Experte en Thérapie Familiale, individuelle ou de couple à domicile

Notre partenaire thérapeute familial, Annick Pochet répond gracieusement à toutes les questions que vous vous posez concernant vos problèmes familiaux. N'hésitez pas à lui écrire à apochet@bluewin.ch .
Possibilité de Thérapie à domicile ou au cabinet.


Dr. Nahum Frenck, pédiatre FMH, thérapeute de famille

       

Je vais parler des femmes car quand on parle des femmes on parle des hommes.
Dans l’interaction «Il pleure, je suis stressée» qui est le «Je», dans quel état est le «Je», est-ce que le «Je» arrive à se voir «Je» quand le «Je» est stressé?
La personne stressée est un «Je» tout petit , un «Je» affaibli qui rencontre un «Je» fort (l’enfant qui pleure).

D’où vient la femme? D’après la Genèse les animaux et l’homme sont nés de la poussière mais la femme, est née de la côte d’Adam. Elle est très différente de l’homme, elle est autre et semblable à lui: elle a été conçue à partir de lui pour le faire sortir de l’illusion de la totalité de son propre moi... La femme a été crée comme étant une aide semblable à lui, aide en face de lui avec la nuance d'opposition contenue dans le face à face.
   

1. Définition de la Relation de couple
C’est un homme et une femme dans un rapport de face à face, de confrontation et/ou d’affrontement
On pense beaucoup aussi à la soumission. Mais dire oui à tout n’est pas être en face de l'autre. Le stress arrive quand ces trois choses, le face à face, la confrontation ou l’affrontement ne sont pas possibles.
  
Rapport de face à face: C’est une aide dans la complémentarité: "il y a un être humain devant moi qui m’écoute et avec lequel je peux parler". Il s'agit de la rencontre d'un interlocuteur avec une interlocutrice à part entière. Et dans la relation il y a souvent des renoncements que la femme fait: ils  peuvent être positifs si elle s’y épanoui, ils deviennent  pesants s’ils sont imposés (abandon du travail, d’une activité qui tient à cœur…).
   
Collaboration: labourer ensemble, c’est respecter le droit du mari à faire la vaisselle! Ca arrange bien les messieurs que les femmes ne leur laissent pas le droit de faire la vaisselle.
   
Les origines du stress: elles sont absolument essentielles:
Le stress vient à partir du moment où la relation est ignorée, où elle est négligée. L'individualisme prend le pas et peut aller vers l’égoïsme. Dans la relation il y a deux individus. Mais il faut que les individus soient en relation... même avec les gens avec lesquels on est en conflit, on est tout de même en relation avec eux.
   
  
Quand on divorce la relation co parentale reste:

H .-.-.-.-.-.-lien conjugal .-.-.-.-.-.-F
H ,,,,,,,,,,,,,, relation coparentale,,,,,F
   
   
Dans la famille traditionnelle, bi-parentale, le lien conjugal est doublé par la relation coparentale qui prend naissance dès qu’il y a des enfants. L’électricité familiale doit cheminer par les bons fils car sinon il y a court circuit et on «pète les plombs».
Le stress provient d’une surcharge électrique du réseau, les personnes, les membres de la famille gèrent mal la distribution électrique. Toute cette difficulté à pouvoir gérer l’électricité va être à la source de la gestion du stress. 
Que se passe t il lorsque le voltage dans le couple diminue trop? Que se passe-t-il lorsqu'il y a trop de voltage? Est-ce que l’enfant qui fait péter les plombs  de sa mère ne lui rend pas service en l’empêchant de déprimer?
   
Qui suis-je, moi maintenant que je te parle? Suis-je une femme, la fille de mes parents, l’épouse ou la mère? Quand je suis devenue mère, est-ce que je continue à être femme, épouse, à être ce que j’étais?  
Pourquoi est-ce qu’un homme arrive à rester au bureau jusqu’à 20h00 et dire qu’il était très occupé? Pourquoi la femme ne peut le faire, pourquoi se sent-elle toujours coupable? Qu’est-ce qui fait cette différence?   
  
Quelle est la place de la femme, de l’épouse, de la mère?
Nos enfants nous filment et ils se passeront cette cassette quand ils seront époux, mère…Quand je montre ma place de femme, d'homme, d’époux, d'épouse ou de mère, je fais de la pédagogie familiale.
La femme en tant que partenaire est au même point que l’homme dans la hiérarchie familiale. Mais la réalisation de la femme est différente de la réalisation de l’épouse et de la réalisation de la mère. Jouer tous les rôles en même temps et à fond, c’est comme avoir plusieurs plaques allumées en même temps avec une casserole pleine de soupe sur chacune d’elles.

  
2. La problématique des loyauté:

Chacun est sorti d’un homme et d’une femme. Vis-à-vis de son père et de sa mère il existe des loyautés: la femme par rapport à sa propre mère, l’homme par rapport à son père.  

  • Ai-je le droit d’être plus heureuse que ma mère? Peut-être vaut-il mieux que je cache mon bonheur: «ma fille je te comprends car moi aussi je me suis ennuyé avec mon mari»: un faux dialogue s’installe alors entre la mère et la fille. Il y a des gens qui ne se donnent pas le droit d’être plus heureux que leurs parents.
  • Ai-je le droit d’être une meilleure mère que ma mère? Souvent on fait exactement le contraire ce qui revient au même
  • Ai-je le droit d’être plus femme que ma mère? Une meilleure épouse qu’elle? D’être ce que ma mère n’a pas été?

Le Piège: la loyauté de l’homme à sa propre famille:   
Est-ce que ma femme est une aussi bonne mère que ma propre mère? C’est une source de stress: la femme ne peut être meilleure, car c’est la mère qui a fabriqué son fils.  
On peut ainsi trouver toutes sortes de loyautés et de pièges. Ce qui complexifie beaucoup les choses. Mais plus le problème est complexe, et non pas compliqué, plus on peut trouver de pistes pour évoluer.   

  
3. La femme et les pièges du pouvoir. Quel pouvoir peut avoir la femme?

  • La «femme relais» : elle est au courant de tout, est la centrale de communication. Elle a tout sous contrôle.
  • La «femme panosse» : répond aux attentes de son mari et de sa belle famille.
  • La femme indispensable: elle fait les devoirs avec les enfants. Personne ne fait rien sans elle.
  • La femme qui sait tout et a une solution pour tout.  

Ces pièges font douter les femmes:  
Est-ce que je lâche ce pouvoir ou est-ce que le bénéfice de ce pouvoir est suffisamment grand pour que je le garde?
Si elle fait seule un certain nombre de démarches, mais avec une alternance avec le mari. C’est une coresponsabilité.
Attention à la femme qui est seule responsable. 
  
Celle qui est seule responsable du bonheur familial, du bien-être familial, du plan des loisirs de la famille. Il y a alors une absence de partenaire dans la vie commune: la femme est seule à tirer tout le monde. Elle est très seule. Quelle est alors sa position? L’ordre hiérarchique? Qui parle? La mère ou la femme? 
   
Problématique avec moi-même:  
Difficulté entre être celle que je veux être et celle que les autres veulent que je sois. Obligation des loyautés qui fait que je dois être celle que les autres veulent que je sois.  
Ne pas confondre: le respect de soi: je suis moi-même et les autres n’en pâtissent pas et l’égoïsme: c’est l’autre qui pâtie de mes choix. C’est probablement une construction masculine de faire croire que respect de soi est de l’égoïsme. Est-ce que moi je me respecte? Suis-je respectable? Vis-à-vis de mes enfants? Ils doivent avoir des égards pour leurs parents. Hiérarchiquement le parent est au dessus de l’enfant. C’est le parent qui fixe le cadre et l’enfant qui est dans le cadre. Et lui, le conjoint, mari, père quel est son rôle par rapport à son propre «je».  
  
    
Le résumé de cette conférence a été fait par Isabelle Henzi de l’association VaudFamille.

Commentaires





Karine
01.02.2018 10:33

Bien sûr! Le Dr. Nahum Frenck, pédiatre FMH, thérapeute de famille est une femme, comme tout le monde le sait!!!!
...
Papa
30.01.2018 20:09

Un article de femme pour les femmes. Une fois de plus. Stigmatisation des hommes, clichés défavorables à la gent masculine. Dommage, vaudfamille n'est que le reflet des aprioris et de jugement à l'emporte pièce que la société véhicule au sujet des hommes (avec un petit "h")...
...
Nos adresses préférées

> Genève

Accompagnement Thérapeutique pour enfants et adolescents

Prise en charge psychologique des enfants et des adolescents dans le cadre de leur scolarité ou en dehors de leur scolarité, ainsi que des jeunes non scolarisés, (déscolarisation, rupture ou phobie scolaire), des personnes atteintes dans leur santé mentale, des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire et démotivés.
Conseiller en éducation

> Lausanne et Montreux

Cabinet d'ostéopathie

Cabinet d'Ostéopathie à Lausanne et à Montreux.
Fabienne Maus Talon,

Ostéopathe FSO Dipl. CDS-GDK

A lire
Nos partenaires