De toute façon je n’y arriverai pas...»
Développer l’estime de soi de nos enfants

Notre expert

Développer l'estime de soi de nos enfants.

 
Mr Jean-Gilles Boula - Psychologue et philosophe
Chargé de cours en sciences humaines
Résumé d'une conférence de l'Ecole des Parents de Lausanne

 

Le Soi est un concept très social. On rencontre dans la rue des gens qui jouent des rôles. Le Soi est la production de l'identité individuelle dans le contexte dans lequel il se trouve.

Comment se constitue ce «Soi»
MOI: personnalité de l'enfant. On met ce Moi dans un contexte donné et il devient le «Soi»

L'enfant constitue son Soi social grâce à ses partenaires. L'idée qu'il a de lui vient de l'extérieur: il est un buvard du contexte culturel.

  • 1ère période jusqu'à 7 ans: l'enfant apprend à parler
  • 7-8 ans: il commence à parler: il est d'abord ce que son entourage lui dit qu'il est, il se présente, sur le plan social avec ce qu'il a reçu. Il faut alors être très attentif à la façon dont on lui parle car il est ce qu'on pense de lui.
    Exemple: souvent on a tendance à dire à notre enfant Georges, tu fais tout le temps des bêtises, tu est idiot ou quoi?
    Il vaut mieux dire: Georges, tu es un garçon intelligent, comment se fait-il que tu fasses de telles bêtises? Si on lui dit qu'il est idiot, il devient ce qu'on dit qu'il est.
  • Puis il entre dans la période où il s'invente.
       

Comment construire cette Estime de soi
Soit il y a une collusion entre le Soi et le Moi, soit on distingue entre le Soi et le Moi.
Dans une critique, si je fais la différence entre George et ce que George a fait, il peut s'améliorer pour aller plus loin.
   
Ça implique la notion d'erreur:

  • Quand ce que je fais ne correspond pas à ce que je devrais faire sur le plan purement factuel: c'est une erreur et on la corrige
  • Quand ce que je fais ne correspond pas à ce que je devrais faire sur le plan affectif, on entre dans une notion de culpabilité et elle peut se réparer.
  • Quand ce que je fais ne correspond pas à ce que je devrais faire sur le plan moral on entre dans une notion de moralité, ce qui provoque la honte.

L'enfant est un buvard: si on fait coexister ces 3 plans à la fois pour un seul et même acte, on peut provoquer chez lui des inhibitions, ce qui devient très handicapant.
   

Sur le plan pédagogique il faut faire attention et bien distinguer les 3 plans.
Un bon pédagogue apprendra à l'enfant à corriger ses erreurs: si on lui dit qu'il n'est pas doué, on lui colle une étiquette qu'il conservera toute sa vie. Quand l'enfant dit  «Je n'y arriverai pas», il est important de lui montrer l'erreur qu'il a fait et surtout comment corriger cette erreur qu'il a fait.

L'estime de soi se construit sur la mémoire des réussites antérieures:
L'enfant aura confiance en lui s'il a la mémoire de ses succès et pas celle de ses échecs. Si l'échec se répète et qu'on ne lui donne pas la possibilité de corriger ses erreurs, il aura une mauvaise estime de lui-même.
En revanche, si l'enfant sait qu'il peut s'améliorer, on lui permet de construire sa personnalité.

Pour pouvoir s'améliorer l'enfant doit le vouloir, il doit avoir une motivation:
Si la somme des coûts est supérieure à la somme des bénéfices, l'enfant ne fera pas grand-chose car on fait les choses qui nous intéressent, c'est-à-dire celles dont la somme des bénéfices est supérieure à la somme des coûts.
La motivation n'est possible que si la somme des bénéfices est supérieure à la somme des coûts.

Comment inculquer la notion de bénéfice?
Nécessite d'avoir une bonne perception des actes à déployer pour atteindre cette chose.

Une faible estime de soi provoque la fabrication de dépressif, une vulnérabilité face à la vie.
De plus l'enfant qui a peu d'estime de lui à une présentation de soi très conformiste. Cette faible estime de soi développe la dépendance. C'est une forme de castration mentale car il construit une absence d'estime de lui-même. Ses outils cognitifs et intellectuels sont plus faibles et donc il aura du mal à s'inventer, à réécrire son histoire

L'estime de soi permet la possibilité de la critique:
Le Soi est incomplet mais fort: le rôle que je joue dans la société est toujours incomplet. C'est pourquoi je peux m'améliorer et on peut me critiquer. J'utilise mes outils pour faire face aux difficultés de la vie. Si je me prend pour le comportement que je déploie, mon Moi est affaibli, on ne peut me critiquer et donc je ne peux m'améliorer. Si mon Soi est capable  d'évoluer, mon Moi se renforce et je gagne en confiance en moi.

Cette confiance me permettra:

  • de collaborer avec mes pairs, de coopérer, d être en société, d'avoir une bonne socialisation
  • développera mon autonomie car je suis capable de critiquer mon propre comportement, de renforcer ma personnalité et donc de m'inventer.

Pour cela il faut se constituer en tant que sujet qui se regarde. L'enfant réussira si je fais allusion à ses réussites d'avant. Un encouragement doit fonctionner sur un socle de réussite.

Comment instaurer une haute estime de soi? Quels sont les mécanismes de construction?
L'enfant n'est pas né comme ça. Il est devenu ce qu'il est. Comment instaurer des moments de réussite de l'enfant?
Principalement en instaurant une mémoire des réussites de l'enfant.

Cette bonne estime de lui-même a des conséquences sur la santé mentale: l'enfant peut s'auto évaluer et se demander de «qu'il vaut». S'il se compare, il peut ensuite se corriger.
S'il a une faible estime de lui -même, s'il ne peut se comparer il devient ce que l'extérieur veut qu'il soit.
Comment l'enfant peut-il s'autoévaluer?
Que pense-t-il de lui-même, est-ce qu'il se compare? et à qui?
Est-il satisfait de son  travail? Se sent-il utile ou inutile?
Est-il optimiste ou pessimiste? L'optimisme vient de sa capacité à analyse les choses

  

Questions:
1. Vous avez bien expliqué ce qui se passe pour un enfant qui a une faible estime de lui-même. Que pouvez-vous dire de l'adolescent?

Au niveau de son développement cognitif, l'enfant est capable de raisonner avec des phases.
Il apprend à commettre des erreurs. L'erreur lui permettra de se développer et d'aller plus loin. C'est face aux erreurs que l'enfant apprend. Il faut lui montrer ce qu'il doit faire, trouver le noeud où sont ses erreurs et instaurer à travers ces erreurs une mémoire des réussites. On peut se développer à tout âge. L'essentiel est de savoir ce qui ne va pas. Si je sais, je peux apprendre, j'évolue. Mais bien souvent les gens ont des images fixes d'eux-même. Et c'est l'idée que nous avons de nous qui nous freine.

 

2. Peut-on parler de prédisposition?
Un enfant qui sort de son contexte ne sera pas forcément favorisé.
Un enfant des favelas est très habile jusque vers 6/7 ans au niveau physique. Dès le moment où il va à l'école il est moins habile. Car on change leur conception du temps, de la vie. A l'inverse, bien souvent les enfants d'enseignants sont brillants à l'école. Chaque enfant est doué pour quelque chose, mais il n'est pas Pré. Il n'y a pas de prédisposition. Il y a des activités plus privilégiées entre un enfant et son environnement.

  

3. Que pouvez dire des enfants surdoués et du déficit scolaire
Ce qui est important est de savoir pourquoi l'enfant n'arrive pas à suivre. Pourquoi ne s'intègre -t-il pas? Quel  est son environnement? Comment s'intégre-t-il dans son environnement? L'enfant est le produit de la socialisation. Comment est-ce que ça se passe avec l'enfant pour assimiler son environnement? Les dons ne viennent pas comme ça, ils se fabriquent. Si l'enfant est brillant, comment s'est-il fabriqué?

Cet article vous a interpellé, vous vous posez des questions ? Posez votre question à info@lafamily.ch, Anne Jeger, psychologue, vous répondra.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Genève

Accompagnement Thérapeutique pour enfants et adolescents

Prise en charge psychologique des enfants et des adolescents dans le cadre de leur scolarité ou en dehors de leur scolarité, ainsi que des jeunes non scolarisés, (déscolarisation, rupture ou phobie scolaire), des personnes atteintes dans leur santé mentale, des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire et démotivés.
Conseiller en éducation

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Chexbres

Artefact SA (pour les ateliers-Filliozat)

Les Ateliers-Filliozat. Vers un quotidien aimant et joyeux avec nos enfants. Tendresse, respect, écoute…Neurosciences et techniques de psychologie positive. Des ateliers pour comprendre et savoir agir. Et enfin devenir le parent que vous rêver d’être.

Marie-Laure Pellegrin et Laurence Fort ont été toutes deux formées par Isabelle Filliozat, psychothérapeute et écrivaine.
Les ateliers se déroulent dans le très joli lieu de la Fondation Crêt Bérard, à Puidoux, près de Lausanne.

> Echallens

Ateliers Christine - émotions & confiance

Accompagnements émotions et confiance en soi.
Aide face aux émotions fortes: crises, colère, stress, tristesse, peur...
Booster la confiance: votre enfant a de la peine à prendre sa place à l’école, se sent exclu, nul, manque de confiance en lui...

> Pully

Beuchat Diane - Coach de vie - Grapho-Psychologue

Soutien aux parents et aux adolescents.
Apprendre à apprendre. Conseils éducatifs aux parents. Gestion du stress. Confiance en soi.

> Saint-Prex

Catherine Gonvers - Art -Thérapeute

Art-thérapie, Atelier de créativité, peinture.
Atelier pour enfants de parents séparés
Atelier pour enfant et adolescent manquant d'estime de soi

> Lausanne

Cécile Vuillemin - Psychologue FSP
Cabinet Mots pour Maux

Psychologue FSP/ASPEA spécialisée, je propose un soutien psychologique pour les enfants, les adolescent.e.s et les jeunes adultes ainsi que du coaching parental. J’anime aussi des ateliers d’écriture à destination des jeunes.
Bilan psychologique - Bilan émotionnel et affectif.
Accompagnement psychologique lors de handicap. Accompagnement de l'enfant et/ou du-des parents.

Coaching parental - Conseil éducatif

Cours Triple P Groupe de parents – enfants de 2-10 ans.
Guidance parentale individualisée.
Conseil en éducation avec une psychologue spécialiste de l'enfant et de l'adolescent.
Conférences.

> Lausanne

Espace d'ateliers

Espace d’ateliers est une association reconnue d’utilité publique, située à Lausanne, qui développe des ateliers d’art-thérapie et d’expression créative sous toutes leurs formes afin de valoriser le potentiel créatif de tout un chacun.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires