Jumeaux et enfant unique

Dans cette rubrique

Jumeaux et enfant unique

Notre expert

JUMEAUX ET ENFANT UNIQUE
Ariel de Mercurio, psychologue, psychothérapeute
Une conférence de l'Ecole des Parents de Lausanne, résumée par Isabelle Henzi de l’association VaudFamille

1. Les Jumeaux
A. Définitions et références

  • Les jumeaux monozygotes: proviennent d'un oeuf unique. Ce sont les "vrais jumeaux".
  • Les jumeaux dizygotes: 2 ovules fécondés simultanément. Ce sont les "faux jumeaux"

- Aspects mythologiques et littéraire: Shakespeare, Georges Sand, Alan Poe,...

- Aspects historiques:
Depuis 1875, différentes études sur la gémellité ont été faites:
Celle du Professeur R. Zazzo de 1996: Les jumeaux, le couple et la personne, PUF 1996- Le paradoxe des Jumeaux PUF 1997 prend en considération l'hérédité, le milieu et la vie du couple dans son étude: le couple gémellaire est une sorte de micro-milieu; il est intéressant en lui-même car il éclaire la façon dont fonctionne un couple humain.
Autre livre recommandé: "Enfance de jumeaux, confidences d'une mère", Mme Hamard-Frichet :chez PUF 1996. Décrit ce que ressent une famille devant la grossesse et la naissance de jumeaux.

B. Conseils aux parents de jumeaux:

Qui est l'aîné dans un couple de jumeaux? Suffit-il de sortir en 1er, quelque soit l'ordre de la conception pour être l'aîné ?
Pour Zazzo, c'est une question arbitraire: la qualité d'aîné correspond à 50% à celui qui est venu au monde en 1er et à 50% à celui qui est venu au monde en second, car ils ont été conçus en même temps. (Attention le droit en décide autrement)

Qui est le dominant dans le couple de jumeaux?
C' est souvent le plus lourd. Ceci est fonction du couple et de l'effet de couple: tout couple est structuré et structurant. La principale loi du couple est d'organiser les rôles des partenaires, et donc de les différencier. Ainsi jamais deux enfants engendrés par le même couple ne seront semblables, même dans le cas de jumeaux monozygotes, car il se différencient. Au moment du dédoublement de l'oeuf, ils sont le même être en 2 exemplaires, mais dès qu'ils commencent à vivrent ensemble dans cette dualité et peut-être même avant la naissance, ils se différencient l'un de l'autre.
De plus, la dominance du couple parental ne se reflète pas sur la structure du couple gémellaire.

C. Les effets de couple négatifs:

  • La cryptophasie (terme dû à Zazzo): Ce langage secret des jumeaux retarde l'acquisition du langage ordinaire de 6 mois environ. Retard qui peut également provoquer un retard du développement intellectuel et de surcroît un retrait social dû à l'autosuffisance du couple. Cette cryptophasie est plus fréquente chez les jumeaux monozygotes (52%), que chez les disygotes (36%)
  • Effet de retard sur l'intégration sociale: l'isolement se traduit par divers traits de caractère dont les plus cités sont la timidité, l' attitude de retrait, la tendance à l'isolement. Souvent, l' indice de développement intellectuel chez les jumeaux est inférieur à celui des non-jumeaux. (effet d'une situation trop enveloppante, trop isolante) Souvent le couple effectif des monozygotes est dû en grande partie au regard des autres (fascination,...qui ne leur rend pas service).

Quelques conseils pratiques pour dégemelliser:

  • Ne pas leur donner des prénoms qui se jumellent entre eux,
  • ne pas les coucher dans le même berceau et plus tard dans le même lit,
  • ne pas leur faire porter des vêtements identiques,
  • ne pas leur donner le même jeu en 2 exemplaires,
  • ne pas s'extasier sur leurs ressemblance,
  • les désigner par leur prénoms respectifs,
  • utiliser des techniques simples pour les identifier quand ils sont petits: truc du vernis à ongles,....

La politique "à chaque parent son jumeau" ? Oui à condition que le partage ne soit pas radical, que le couple gémellaire ne soit pas détruit par ce partage. Le couple parent enfant doit modérer la cohésion du couple gémellaire.

2. L'enfant unique : 20 à 30% d'enfants uniques dans les pays industrialisés

  • Du Moyen âge, où la chrétienté sacralise le lien du mariage à la fin du 18ème siècle, le but du mariage est la procréation. Les mariages stériles sont la pire des malédictions. Dés 10/12 ans l' enfant travaille à temps complet à coté des parents. Il est un investissement. Au regard de la forte mortalité infantile, il est impossible de n'avoir qu'un enfant: la famille ne peut exister sur la base d'une descendance aussi limitée. On est loin de l'idée de l'enfant-roi, rare et précieux, à choyer.
  • Ce n'est qu'à la fin du 18ème (JJ Rousseau) que le regard porté sur l'enfant change vraiment. La famille devient un lieu plus intime, et l'enfant le plus précieux de ces biens: il accède au statut de L'Enfance: on lui accorde plus de liberté de mouvement, mais on l'isole dans des lieux spécialement adaptés pour lui. Et il doit obéir. L'autorité appartient au père, qui la tient de Dieu et des châtiments corporels punissent la désobéissance de l'enfant et de la femme.
  • Fin 19ème:début de l'école primaire obligatoire: l'enfant change de statut: de producteur, il devient écolier.
  • 20ème: l'enfant devient un objet d'étude pour les scientifiques et l'on porte sur lui un nouveau regard.
    Années 50 : génération de l'après-guerre: elle veut offrir un avenir radieux à ses enfants. Il devient enfant-roi.
    Mai 68: développe l'autonomie de l'enfant, l'enfant consommateur et c'est la naissance du "papa poule". L'éducation idéale se fonde sur le dialogue et l'épanouissement de l'enfant.
    En parallèle de cette évolution, les divorces se développent, les familles recomposées et mono-parentales augmentent. De plus en plus de services se développent, surtout en milieu urbain pour pouvoir concilier travail et garde des enfants, leur assurer des loisirs,..

La contraception, la pression économique et sociale, la carrière professionnelle, les divorces précoces, les grossesse tardives, les inquiétudes sur la surpopulation,...tous ces facteurs provoquent une augmentation du nombre d'enfant unique.

De 1890 à dans les années 60, l'enfant unique a mauvaise presse. Les auteurs relèvent des particularités caractérielles ( mauvaise santé, timide, égoïste, pas de confiance en lui,...) Or, relève le psychologue français JP Almodovare, tout ce qui a pu être dit sur lui au fil des siècles reposait sur des jugement moraux et non des données scientifiques.

Ce n'est qu'au début des années 70 qu'il est reconsidéré: les recherches montrent à juste titre qu'il ne peut être question d'enfant unique tout court mais de différents modes d'intégrer la situation d' unicité, modes aussi variés que le sont les individus entre eux et leur histoire.

Dans les dernières étudesde 1999, le psychiatre américain C. Pickhardt: Enfant unique: atouts et pièges, paru début Nov. 1999, le réhabilite dans un contexte plus objectif :
"avoir un enfant unique ce n'est ni mieux, ni moins bien qu' en avoir plusieurs, vivre avec un enfant unique a des avantages et des inconvénients, vivre avec plusieurs enfants apportent d'autres avantages et d'autres inconvénients. La santé et le bonheur ne dépendent pas du nombre d'enfants, et l'éducation n'est ni plus facile, ni plus difficile avec un enfant qu'avec plusieurs".
Ainsi, l'enfant unique, comme ses parents, doivent définir le plus justement possible leurs identités.

Conseils aux parents d'enfants uniques:

  • Les parents doivent se différencier de leur enfant pour que celui ci parvienne à se séparer affectivement d'eux,
  • ils doivent poser les limites raisonnables de sa responsabilité,
  • lui apprendre à vivre en terme d'échange et de réciprocité envers ses parents,
  • lui proposer une vie sociale indépendante d'eux.

Mais choisir d'avoir un enfant unique accentue une dynamique familiale particulière et encourage certaines tendances dans le développement individuel qui peuvent être plus prononcées que dans les familles nombreuses.
Etre enfant unique c'est tenter de relever plusieurs défis: accéder progressivement à son autonomie, à travers la différenciation d'avec les parents, au travers de définitions relationnelles claires,en privilégiant des relations variées avec les pairs, l'école , les loisirs (activité d'expressions,...), les sports.

Questions

1. Explication de la phrase: "La relation conjugale est un test de personnalité des jumeaux, de son unicité psychique, de son autonomie par rapport à son frère, à sa soeur."

Certains jumeaux ont beaucoup de peine à s'engager dans une relation de couple. Ils sont tellement attachés à leur couple originel qu'ils pourraient donner l'impression, en tant que couple de jumeaux de partager leur couple avec un tiers, mais tout en privilégiant leurs relation gémellaire. Le test c'est quand un jumeau est suffisamment différencié de son partenaire. Cela lui permet de se retrouver entier, côte à côte avec son jumeau , ce qui lui permet de pouvoir investir dans un/ une partenaire.

Hypothèse: face à un stress scolaire ou autre, le couple gémellaire à tendance à renforcer sa solidarité. D'où la nécessité de privilégier un climat avant tout harmonieux dans les différents contextes . Ceci ne peut que favoriser la différenciation au sein du couple gémellaire.

2. Quand on parle de jumeaux à différencier j'ai l'impression que la différenciation doit se faire de l'extérieur, et que les jumeaux ne se différencient pas d'eux- même . Si on les laisse ensemble, est ce que la séparation ne se fera pas à un moment donné? Est-ce que les histoires de jumeaux non séparés finissent-elles mal?

C'est le paradoxe des jumeaux. Ils sont semblables et en même temps il y a un processus de différenciation qui opère en eux. Il y a ces moments de grande complicité, d'espiègleries des jumeaux ...
Cette question revient à poser la question suivante pour n'importe quel enfant : convient-il de laisser-faire ?

Or, l'éducation n'est pas laisser-faire, c'est définir des relations, un cadre qui va sécuriser l'enfant jumeau, unique, ou n'importe quel enfant et qui va lui permettre de se repérer. C'est confusionnant d'être jumeau , l'intégration de sa propre image prend plus de temps car il y a cet autre pareil, et il a besoin de recevoir de l'adulte des points de repères. Dégémelliser, c'est donner des points de repère: le but de la vie est d'apprendre à connaître son individualité tôt dans la vie, parmi les autres. Certains troubles de la personnalité interviennent car les gens ne sont pas assez individués, ils sont ce que les autres ont fait d'eux. D'où la nécessité de donner des points de repères.

3. Que penser de ces jumeaux qui ont été séparés à la naissance et chez lesquels on retrouve le même parcours (vie, maladie,...)

On retrouve le même paradoxe. Quand ils sont ensemble ils se différencient et ils ne réalisent pas leur programme génétique. Quand ils sont séparés, ils vivent des expériences similaires. Ils étaient leur programme génétique avec des coïncidences fabuleuses. Le couple, qui est naturel, produit la différenciation et aussi les différences dans le comportement. C'est une dynamique très particulière.

4. Une maman de jumeaux s'étonne que ses jumeaux se stimulent à se tirer en arrière:

C'est intéressant cette idée qu'ils se tirent par le bas, car on pourrait dire qu'ils ne sont pas scolaires ou autre. C'est un registre de compétitivité, ou de productivité qu'il ne faut peut-être pas interpréter par rapport à la gémellité.

5. L'enfant unique, ses expérience au fil des âges?

Le conférencier veut mettre en évidence à quel point il est important de faire la différenciation, d'être plus clair au niveau des définitions relationnelles de base et d'appliquer ces règles de base. On peut être affectueux avec son enfant sans pour autant apporter de la confusion en ce qui concerne les territoires.
Il faut pratiquer la différenciation des territoires, du sexe, des générations qui vont produire une évolution quasi- normale.
Autant d'enfant unique, autant d'histoire d'enfant unique.
Mais c'est clair qu'aux différents âges on verra se manifester des tendances: la valorisation du fils unique (pas de partage de l'attention des adultes avec d'autres).
Une sur-attention sur soi peut provoquer une hypertrophie du moi, une tendance mégalomane. Aussi, en même temps que l'enfant vit ses apports d'attention de l'adulte, il est important de lui diversifier ses relations, de le mettre au contact de ses pairs, ce qui peut commencer très tôt. Message qu'il est difficile de faire passer chez des parents qui ont fait le choix de l'unicité. Ils risquent de provoquer ces manifestations d'égocentrisme chez leur enfant, cette hypertrophie du moi, avec des risques de désillusion pour l'enfant et ses partenaires adultes. La socialisation devrait commencer au berceau.

Commentaires





Nos adresses préférées

> Genève

Accompagnement Thérapeutique pour enfants et adolescents

Prise en charge psychologique des enfants et des adolescents dans le cadre de leur scolarité ou en dehors de leur scolarité, ainsi que des jeunes non scolarisés, (déscolarisation, rupture ou phobie scolaire), des personnes atteintes dans leur santé mentale, des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire et démotivés.
Conseiller en éducation

> Lausanne

Anne Jeger- Psychologue FSP/AVP
Aide en ligne - Consultation en cabinet

"Aucun homme ne peut rien vous révéler sinon ce qui repose déjà à demi endormi dans l'aube de votre connaissance..."
Khalil Gibran

> Montreux

Association Jumeaux Riviera

Entraide, échanges et informations concernant la gémellité et les naissances multiples.

> Carouge

Astural - Service Educatif Itinérant de Genève (SEI)

Astural accueille et accompagne des enfants et des jeunes qui rencontrent dans leur développement des difficultés trop grandes pour qu’eux-mêmes et leurs familles puissent les surmonter seuls.

Association à but non lucratif, Astural est active dans l’éducation spécialisé depuis 1954.

> 1003 Lausanne et 1066 Epalinges

Mon Papillon

Consultations: Epalinges et Lausanne
Coaching parental et accompagnement parents-enfants.
Être parent c’est se confronter à ses propres croyances, c’est souvent se rendre compte que la théorie est bien loin de la pratique; c’est un apprentissage constant.

> Moudon

Multiples et Compagnie

Accompagnement individuel et sur mesure, ateliers et soutien pour parents de multiples ou enfants rapprochés âgés de 1 à 8 ans.

Autres adresses
Accompagnement sur l'ensemble du canton
Histoires de PARENTS
A lire
Nos partenaires