021 652 52 93 ( non surtaxé )
09h00/12h00 et 14h00/17h00
Dailles 10
1052 CUGY
Carte Bancaire
ou sur facture (BVR)
Frais de port en Suisse
offerts dès 50.- d'achat
Cadeau-surprise dès
100.- d'achat

La légende de Saint-Nicolas

Editions Auzou

La célèbre légende de saint Nicolas, réécrite par Xavier Deustch et illustrée par Sébastien Pelon. Trois petits enfants se perdent dans la forêt et vont chercher refuge chez un méchant boucher. Heureusement, saint Nicolas n'est pas très loin et pourra venir les sauver.

23.90 CHF


Quantité:
Commander
Frais de port en Suisse
offerts dès 50.- d'achat

Description

La légende du Saint Nicolas

C'est un conte horrible comme bien souvent dans les légendes, mais ...il se termine bien!

Au début de l'hiver, trois jeunes enfants, partis glaner dans les champs, se perdirent sur le chemin du retour. 
Attirés par de la lumière filtrant des fenêtres d'une maison, ils s'en approchèrent et toquèrent à la porte.
Pierre Lenoir, boucher, leur ouvrit et leur offrit l'hospitalité pour la nuit. Mais il tua les enfants dans leur sommeil en les découpant en morceaux pour en faire du petit-salé.
Saint Nicolas, chevauchant son âne, passa par là, frappa à son tour à la porte du boucher lui demandant l'hospitalité. Et, lui réclamant du petit salé pour son dîner, il prit au piège le boucher, qui comprit qu'il était découvert. 
Saint Nicolas étendit trois doigts au dessus du tonneau de petit salé et ressuscita les trois enfants.

Pour le punir, Saint Nicolas le garda auprès de lui et il devint le père Fouettard, le méchant chargé de réprimander les enfants désobéissants et les cancres, toujours vêtu de noir, et caché sous une cagoule et une épaisse barbe noire. 
Tout l'opposé de Saint Nicolas, qui porte une belle barbe blanche, des vêtements colorés, et donne toujours l'image d'une personne bienveillante.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, Saint Nicolas passe dans les maisons pour apporter aux enfants sages différentes sucreries (fruits secs, pommes, gâteaux, bonbons, chocolats et surtout, de grands pains d’épices représentant le St Evêque). Il est souvent accompagné du Père Fouettard qui, vêtu d’un grand manteau noir avec un grand capuchon et de grosses bottes, distribue des coups de fouet aux enfants désobéissants et aux cancres. Il donne aussi parfois du charbon, des pommes de terre et des oignons. Le Père Fouettard porte souvent des cornes et une queue.

Légende de St-Nicolas

Pourquoi raconter des contes à ses enfants? Car ils leur permettent de grandir!

  • Le conte se passe ailleurs: il était une fois, quelque part, il y a bien longtemps... 
    Il raconte un mensonge, avec des personnages imaginaires et donc permet la projection

    Le conte est une petite histoire complète (début, développement, fin) et imaginaire, qui montre un héros/héroïne aux prises avec un problème. Qu'il/elle réussit à résoudre avec une aide magique. Il s'agit d'un schéma narratif stéréotypé où tous les éléments se combinent en vue d'un dénouement nécessairement heureux.
    Et, parceque ce héros ou cette héroïne est imaginaire, je peut m'identifier à elle ou lui et devenir, comme elle ou lui, le vainqueur de mes peurs, de mes soucis, de mes angoisses, de mes ...

  • La morale du conte est d'une extrême simplicité: le méchant est puni.
    Non que, dans la vie, ce soit le cas. Mais le conte ne nous parle pas de la vie (ce ne serait alors qu'un fait divers), il parle d'imaginaire.
    Dans l'imaginaire, lieu de mes rêves et ressort secret de mes fonctionnements, j'apprends que le méchant qui fait de moi sa victime, sera jeté à terre, puni et que la victoire sera ma victoire.

Offrir à ses enfants des contes, structure leurs émotions, leur propose un matériau de référence, leur permet de s'identifier à des héros gagnants et dans ce sens fait croître.

Commentaires





Partager:

Sur ce même sujet
Ont aussi acheté
Notre sélection
Nos partenaires