Le stress d’aujourd’hui… destructeur ou constructif pour nos enfants !?

Notre expert

Un article proposé par Tanya Fournier, Clinique de réduction du stress

Le bon stress, c’est le moteur de toute motivation. C’est lui qui nous donne l’impulsion pour dépasser ce qui nous effraie ou nous bloque. Pour qu’il fonctionne correctement, il a besoin d’être compris, d’avoir la place d’exister et surtout du temps pour organiser ses fonctions et communiquer correctement avec l'hippocampe dans notre cerveau. Il est donc primordial de répondre à ces droits naturels qui correspondent à nos besoins primaires pour être des humains à part entière.

Le quotidien d’un enfant est-il dosé correctement pour lui permettre de répondre à ses besoins?
Entre des rythmes qui lui sont imposés par les heures de travail des parents, celles des établissements socio-éducatifs ou scolaires, des attentes sur les connaissances à emmagasiner ou à retranscrire, de la culture ou de l’éducation, des activités extra-scolaires, des situations familiales, financières, médicales, il reste peu de place pour que la vraie nature puisse se sentir à l’aise d’être et de fonctionner sainement.
Notre vie d’aujourd’hui est basée sur le stress. Vous êtes stressé..ah… c’est parce vous êtes entreprenant et avez une vie trépidante…. Plus vous faites, plus vous êtes une bonne personne, peu importe la qualité, la quantité compte toujours plus.

Quel est l'effet de ce stress sur nos enfants?
Quel que soit son âge, un enfant est inévitablement imbibé des situations qu’il traverse. Ce sont ces moments d’émotions et de vécus qui le construisent.

Le cortex préfrontal est le siège de la mémoire active mais compte tenu des circuits entre cette partie et la région limbique, une émotion forte peut saboter la capacité du lobe préfrontal à entretenir la mémoire active. C'est pourquoi, les perturbations affectives durables portent atteintes aux facultés intellectuelles et empêchent d'apprendre convenablement.
Remplir le quotidien d’un enfant, c’est le submerger d’informations et d’émotions, et noyer ainsi leur accessibilité au développement de leurs aptitudes.

L'anxiété quant à elle semble engendrer une dépendance mentale: Il semblerait qu'il y ait au niveau neurologique une rigidité corticale créant un amoindrissement de la capacité du cerveau émotionnel. Les émotions nous guident dans nos choix et travaillent avec l'esprit rationnel. De la même manière, le cerveau pensant joue un rôle exécutif dans nos émotions sauf quand le cerveau émotionnel règne en maître. (Dr. A.Damasio)

Il reste donc essentiel de rechercher un équilibre physique, mental, émotionnel et comportemental afin d’avoir un enfant qui soit accompli et heureux de vivre. Cela veut dire qu’il sera à même de supporter les difficultés rencontrées, près à s’aventurer dans des situations qui nécessiteront qu’il s’implique ou qu’il ait du courage.

Le stress est-il émotionnel ou mental ?
Il peut être l’un ou l’autre ou les deux. L’harmonie de l’équilibre mental est aussi émotionnelle. Apporter la connaissance de nos besoins personnels, car oui, ils sont différents pour tous, c’est autoriser le rapport de compréhension avec son soi intérieur. Savoir comment on a besoin de fonctionner pour équilibrer sa dose de stress est la clé pour une scolarité et une vie épanouie. Cela ne veut pas dire que tout est rose est magnifique, cela veut dire tout simplement, que pour s’offrir la possibilité de jouir de chaque jour et de chaque opportunité ; il suffit d’avoir compris et expérimenter le comment user de ses ressources afin d’en faire une expérience la plus nourrissante et surtout la plus constructive.

 

 

 

 

Commentaires





Nos adresses préférées

> Chavannes-près-Renens

Atelier Chocolat bleu - Art-thérapie

Art-thérapie avec des enfants, des ados et des adultes.
Séances individuelles et groupales.
Médiation plastique et visuelle (beaux-arts) et méthodes d'action.
Espace de thérapie et de développement personnel.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires