Alimentation infantile durant la 2e et la 3e année de vie

Notre expert

Alimentation infantile durant la 2e et la 3e année de vie

L’alimentation infantile peut être vue comme une transition de l’alimentation du nourrisson vers l’alimentation familiale (enfants plus âgés, adulte). Au cours des premières années de vie de l’enfant, l’alimentation connaît une évolution plus marquée que par la suite. Cette évolution va toucher le besoin énergétique et les nutriments durant les douze premiers mois, puis, les deux années suivantes, le comportement alimentaire et le développement social de l’enfant ainsi que ses fonctions sensorielles et de motricité.

Les enfants en bas-âge sont considérés comme un groupe de population ayant des besoins alimentaires spécifiques du point de vue nutritionnel, physiologique et développemental. Il faut en plus considérer la grande variabilité d’un enfant à l’autre au niveau des rations alimentaires et du développement sensorimoteur (fonctions sensorielles et de motricité), ce qui va par la suite définir les différents profils de besoins énergétiques.

Recommandations suisses de la Société Suisse de Pédiatrie en termes d’alimentation et de fréquences :

Aliments à donner:

  • en abondance : des boissons sans apport énergétique et des produits d’origine végétale
  • avec modération : des produits d’origine animale
  • avec parcimonie : les produits riches en sucre et en matière grasse

Développement du comportement alimentaire chez les nourrissons et les enfants en bas âge

Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, des questions concernant le développement normal du comportement alimentaire vont naturellement apparaître. Il faut savoir que le comportement alimentaire varie fortement d’un enfant à l’autre.

Les nombreuses peurs et incertitudes que ressentent les parents et qui sont liées au comportement alimentaire des nourrissons et des enfants en bas âge va s’expliquer par un manque de connaissances sur le développement normal du comportement alimentaire durant les premières années. Il est donc important de se renseigner à ce sujet, par exemple dans les cabinets de pédiatrie durant les premiers mois et les premières années de l’enfant. Les centres de puériculture vont aussi jouer un rôle sur ces questions.

Les attentes de l’entourage d’un enfant doivent être adaptées aux particularités de développement propres à ce dernier. Il est déconseillé de faire des recommandations rigides et d’avoir un contrôle parental exagéré du comportement alimentaire de son bébé ou son enfant en bas âge, s’il grandit en suivant plus ou moins les courbes de croissance et qu’il est en bonne santé, alors cela veut dire que son besoin nutritionnel est couvert par une ration alimentaire appropriée et les processus d’autorégulation. Les parents vont être pris pour modèle par l’enfant et jouent dès lors un rôle central dans le développement d’une alimentation saine et diversifiée.

C’est au cours des deux premières années que peut survenir des troubles du comportement alimentaire précoces chez l’enfant. Les conditions de cette apparition sont le plus souvent multifactorielles. Lors du diagnostic et du traitement, il faut prendre en compte parents, enfants et aspect interpersonnel.

Références:

L’alimentation durant les 1000 premiers jours de vie – de la conception au 3e anniversaire: Résumé et recommandations de la Commission fédérale de l’alimentation:
https://www.eek.admin.ch/eek/fr/home/pub/ernaehrung-in-den-ersten-1000-lebenstagen-.html

Recommandations pour l’alimentation des nourrissons (2017) de de la Société Suisse de Pédiatrie:
http://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/2017.07.21_empfehlung_sauglingsernahrung_f_korr.pdf 

Nos adresses préférées

> Paudex

Centre de santé de l'enfant

FMH Pédiatrie.
Spéc hémato-oncologie pédiatrique
Formation supplémentaire ultrason pédiatrique &
Ultrason de la hanche chez le nouveau-né

Cabinet de pédiatrie générale et urgences pédiatriques.

Autres adresses
A lire
Nos partenaires