;

Partager:

Ma maison

Notre expert

Appartement en ville ou maison à la campagne, l'essentiel est de se sentir bien chez soi. Chacun se projette sur l’environnement qui l'entoure et y inscrit son identité.

>> Voir aussi nos petites annonces gratuites

   
Le lieu de vie est notre support d'identité:
on met en scène son "chez soi", on décore avec du neuf ou de l’ancien, au salon le canapé clic-clac peut tutoyer  le fauteuil de style, l'ordinateur devient un meuble à part entière ou on relègue la télé au galetas, on fait son lit, on classe ses papiers, on remise ou on jette les vieilleries...
Toute cette série de possibles met en scène les différentes manières de vivre un lieu, de se l'approprier, de donner vie à une maison,  de vivre dans un appartement... avec son corps et avec son âme.
L' appropriation de "sa" maison, "son" appart' et l’identification avec ce lieu passe par un investissement affectif des espaces.
 
Et, de la même façon, on peut "se sentir mal", pas bien dans un logement, parce qu'on y est pas/plus heureux. Le lieu de vie est alors vécu comme un milieu où l’on se sent étranger, où l’on ne peut pas faire quelque chose en son nom.
 
La construction du «chez soi» est l’expression de ce processus d’appropriation. Son «chez soi» est à la fois un repère social, on habite dans tel ou tel quartier donc..., un lieu d'intimité et de refuge. Chacun se projette sur l’environnement et y inscrit son identité.
  
Des dossiers d'information sur son "chez soi", l'habiter, le décorer, l'entretenir... Des adresses, des idées.

Partager:

A lire

Nos partenaires