Partager:

Incontinence

Notre expert

Sujet tabou numéro deux, derrière les problèmes d’ordre sexuel, l’incontinence est encore trop souvent cachée:
45% des plaignants ne le disent pas.

Or, 400'000 suisses dans les deux sexes sont touchés par ce symptôme.
1 femme sur 4 et 1 homme pour 10 femmes. Et 50% des personnes âgées institutionnalisées

Pourquoi un tel tabou?
L’incontinence est à la fois dévalorisante et humiliantepour l’individu qui en souffre. Craignant l’incident à tout moment et d’indisposer l’entourage par des odeurs d’urine, la patiente s’isole progressivement et restreint sa vie sociale au strict minimum.
La moitié des femmes qui souffrent d’incontinence avouent être handicapées dans leur vie quotidienne que ce soit lors d’activités sportives, familiales ou professionnelles. Un dossier pour en savoir plus

Partager:

A lire

Nos partenaires