Fermer

Ma commande

Votre panier contient les articles suivants :
Prix en franc Suisse
Votre panier est vide
Vider le panierVider le panier Commander

 Easydivorce

Problème de couple? Contactez vite Profa!

Séparation, divorce

Se séparer, divorcer, et organiser une nouvelle étape de sa vie

Anne Jeger, psychologue clinicienne, est partenaire du site www.lafamily.ch
Elle accompagne enfants, adolescents et adultes confrontés à la séparation.
Vous pouvez gracieusement lui poser vos questions, elle y répondra.

        

La rupture du couple ne met pas fin à la famille comme telle puisqu’il reste un père, une mère et un ou des enfants, mais elle marque le terme de la famille originelle.
Les étapes de la séparation conjugale sont principalement ponctuées par la prise de décision, la révélation aux enfants, l’idée de refaire sa vie alors que la famille se recompose autrement. 
        
La décision
: Très souvent, au moment de la séparation, une personne prend la décision et l’autre n’est pas d’accord soit parce qu’elle ne s’y attendait pas soit parce qu’elle ne le souhaite pas.
        
Généralement, les femmes perçoivent avant les hommes que l’union n’a plus beaucoup de sens. Les hommes ne réagissent que lorsque la perte relationnelle est imminente et réelle. L’équilibre nécessaire pour prendre de bonnes décisions se rétablit quand les deux personnes acceptent la situation. Cela demande beaucoup de temps.
   
Cette étape de rupture imminente pour le couple constitue un choc psychologique. Une série d’émotions se déclenchent et le couple est précipité dans un univers inconnu et menaçant.
   
Il réagit souvent par une série de réactions impulsives et parfois désordonnées qui peuvent avoir des conséquences irréversibles. Le couple se découvre autrement dans la crise et le comportement de l’un peut douloureusement affecter l’autre.
  
Cette rupture-là renvoie à d’autres séparations plus anciennes. Et de la manière dont chacun des protagonistes a géré ses propres ruptures dépendra leur aptitude à gérer celle-ci.
   
>> Le recours à une personne extérieure, psychologue ou psychiatre privé, consultations conjugale et familiale, médiation familiale, etc. facilite le mieux-être des personnes et des relations franches.
Des ateliers et des groupes de parole sont aussi proposés. Voir les adresses ici

   
Brochures du monde associatif
  
- Aides-mémoire à l’intention des personnes qui envisagent un divorce ou une séparation, Editions La Passerelle, fr. 3.-. CSP, Beau-Séjour 28, 1003 Lausanne, 021 560 60 60 - info@csp-vd.ch

Partager cet article