;

Partager:

Mon enfant est homosexuel : comment l’annoncer à mon entourage ?

Notre expert

Adolescence et sexualité Mon enfant est homosexuel, comment l'annoncer à mon entourage? 

Article écrit par Elisabeth Thorens-Gaud,
Auteure de « Adolescents homosexuels, des préjugés à l’acceptation, éd. Favre 2009
Présidente de l’Association Mosaic-info

 

Votre enfant vous a annoncé qu’il était homosexuel ? Lui se sent certainement libéré, car il peut enfin être lui-même. Il n’aura plus besoin de vous mentir, quel soulagement! Cependant, il ne réalisera pas que vous serez à votre tour confronté aux difficultés du coming out, qu’il a déjà rencontrées bien avant vous. Vous ne pourrez qu’éprouver de l’admiration et du respect envers votre fille-fils quand vous mesurerez le courage qu’il lui a fallu avoir pour faire face à cette épreuve.

  

Que signifie l’expression «Coming out» ?
L’expression «coming out of the closet» ou «sortir du placard » tirerait son origine de l’anglais «skeleton in the closet» : «squelettes dans le placard», qui fait référence à des secrets de famille, à des choses que l’on voudrait garder cachées. Faire son coming out signifie dévoiler son homosexualité à son entourage. Le coming out n’est pas une action bien délimitée dans le temps : la question se pose pratiquement à chaque nouvelle rencontre, dans chaque nouvelle situation. C’est un processus sans fin. 

Vous êtes certainement assailli par une foule de questions, vous ne savez pas comment réagir : est-ce vraiment nécessaire de l’annoncer à l’entourage, à la famille ? Que répondre quand les voisins me demandent si ma fille a un petit ami ou mon fils une petite amie ?

Votre enfant est certainement le mieux placé pour vous épauler dans ce processus car il est le premier concerné. Comme le dit cette maman : « je demande toujours à ma fille si j’ai droit de le dire à telle ou telle personne, et je respecte sa décision. Je n’en parlerai pas à quelqu’un sans son accord. Comme son orientation sexuelle ne lui pose aucun problème, qu’elle n’en fait pas un tabou, ma fille m’a dit que je pouvais le dire à qui je voulais. Si je sens que cela pourrait lui nuire, je reste discrète
  

Il est important pour l’estime de soi de vos enfants que vous soyez ouverts auprès de votre entourage. Rien de pire qu’une famille qui n’invite pas le/la partenaire de son enfant aux grandes occasions. Imaginez comment vous vous sentiriez si vous ne pouviez jamais vous rendre à une fête, une soirée, avec votre compagne/compagnon ? Pire, que vos proches, vos amis ignorent votre femme-mari car ils en seraient honteux ? C’est pareil pour les personnes homosexuelles. Elles ont besoin de partager les moments importants de leur vie avec la personne qu’elles aiment.
Les gays et les lesbiennes qui ne sont pas acceptés par leur famille finissent par rompre les liens les unissant à leur famille.

Le premier coming out est souvent le plus difficile à faire. Puis, comme ce processus dure toute une vie, avec l’apprentissage, il devient plus léger car les personnes prennent confiance en constatant qu’il se déroule bien la plupart du temps. Il est en effet rare qu’un coming out se déroule mal en tête à tête. Il vous faudra peut-être de la patience pour expliquer à votre entourage ce que cela signifie d’être homosexuel-le. Rappelez-vous qu’il règne encore beaucoup d’ignorance autour de cette réalité. Alors prenez votre courage à deux mains, saisissez votre bâton de pèlerin et lancez-vous !

 

Si vous épaulez votre enfant pour qu’il soit accepté par ses grands-parents (qui se montrent souvent bien plus ouverts que les parents, on serait surpris !), votre famille, vos amis,  la vie sera plus légère pour tout le monde. En éduquant votre entourage, vous ferez taire les clichés et vaincrez les préjugés sur l’homosexualité. Si cette tâche vous semble trop ardue, au-dessus de vos forces, prenez votre temps (mais pas trop longtemps quand même) et cherchez de l’aide auprès d’une association de votre région.

    

Besoin d’adresses en Suissse romande? Rendez-vous sur le site www.mosaic-info.ch

Des témoignages? Elisabeth Thorens-Gaud Adolescents homosexuels, des préjugés à l’acceptation, éd. Favre, 2009.

 

Commentaires





Pili
04.02.2016 00:04

bonjour
ma fille cadette a 26 ans
après avoir eu plusieurs petits copains en relation longue et adoré les hommes depuis toujours
elle est partie en Amérique du Sud en aout 2015 et est tombée malade puis fut hospitalisée puis a commencé sa vie mais a BCP grossi et soudain
elle m'apprend qu'elle n'est pas homosexuelle mais qu'elle est tombée amoureuse d'une fille et qu'elle est en couple avec elle . Oups !!!!
Qu'elle l'a dit à ses sœurs mais qu'elle ne veut pas que j'en parle encore autour de moi mais plutot que je l'accueille cet été ....
Re oups !!!!
Finalement elle l'a dit a mon copain .
J'ai du mal avec ça . J'ai peur qu'elle intègre un monde fermé communautariste .
Elle vient deja d'être remarquée en mal dans la societe où elles travaillent toutes les deux car elles sont trop proches physiquement et se font remarquer . Que faire ? Merci

Partager:

Nos adresses préférées

> Lausanne

Association ESPAS

Espace de soutien et de prévention – abus sexuels
Vaud – Valais – Fribourg

Soutien thérapeutique spécialisé pour les enfants, les adolescents et les adultes.
concernés par les abus sexuels.

> Genève

Association Face à Face

L'information et l'éducation des femmes et des adolescentes ayant des comportements violents. Ouverture plus spécifiquement aux femmes et aux adolescents (filles et garçons).

> Genève et Vaud

Association Face à Face

L’Association "Face à Face" travaille sur la prévention et le traitement psycho-éducatif des femmes et des adolescent-e-s ayant des comportements violents, ainsi que des familles à transactions violentes, afin d’enrayer le cycle répétitif de la violence.
Elle propose
également des formations et des supervisions pour les structures ou les individus qui le
souhaitent.

La violence est un ensemble de comportements, de paroles ou de gestes agressifs, brusques
et répétés contre soi ou à l’intérieur d’une relation de couple, de famille ou de travail.

Cette violence peut être physique, psychologique, économique ou verbale.

> Fribourg

Association JeunesParents

Ecoute, conseil social, aide à la formation, rencontres avec des autres jeunes parents.
Tranche d' âge : jusqu'à 25 ans ou toute personne se sentant isolée en tant que parent à cause de son âge.
Pour toute la Suisse Romande.

> Carouge

Astural - Service Educatif Itinérant de Genève (SEI)

Astural accueille et accompagne des enfants et des jeunes qui rencontrent dans leur développement des difficultés trop grandes pour qu’eux-mêmes et leurs familles puissent les surmonter seuls.

Association à but non lucratif, Astural est active dans l’éducation spécialisé depuis 1954.

> Lausanne.

Beuchat Diane - Coach de vie - Grapho-Psychologue

Soutien aux parents et aux adolescents.
Cours de méthodologie "Apprendre à apprendre"
Cours "Comment aider mon enfant, mon adolescent?

> Rolle

Développement Personnel - Nathalie Riesen

Hypnothérapeute NGH cert. Coach PNL prof cert. Psycho(bio)généalogie Pent'analogie Anatomie - Physiologie Pathologie
Outils, ouverture, confiance en soi- cauchemars, hyperactivité, séparation, peurs, phobies, potentiel, concentration, pouce, pipi au lit... PNL pour enfants

> Lausanne

PASAJ - Pastorale Animation Jeunesse- La Boussole

Pastorale d’animation jeunesse (15-25 ans) de l’église catholique dans le canton de Vaud.
Camps, week-ends, activités diverses, aumôneries des gymnases et écoles professionnelles, groupes de jeunes, soutien et accompagnement individuel (psychologique et/ou spirituel), problématiques sociales, lieux d’accueil, etc...

Ligne d'aide et d'écoute des enfants, des jeunes et des parents - 147

La ligne d'aide 147 de pro juventute dispense des conseils gratuits aux enfants et aux jeunes qui se trouvent en situation difficile. Par téléphone ou par SMS le n° 147 fonctionne 24h/24 et 7j/7 dans toute la Suisse, dans les 3 langues nationales. Confidentialité et gratuité garantie.

Un partenariat entre Projuventute et des permanences qualifiées.

> Lausanne

Service de Prévention MIRA

Service de prévention des abus sexuels dans les milieux de loisirs.
Service offrant aussi des conseils en cas de soupçons ou d'abus sexuels avérés.

> Genève

Stop Suicide

STOP SUICIDE est une association fondée et animée par des jeunes qui s'engagent pour la prévention du suicide des jeunes.

Basée à Genève, l’association est romande. Reconnue d'utilité publique, elle est subventionnée par l'Etat de Genève et l'Etat de Vaud.

Autres adresses

A lire

Adolescents homosexuels, des préjugés à l’acceptation

Voir également

Nos partenaires